Stephan Tual présente Slock.it



  • A l’occasion du meet-up Ethereum Paris organisé le 23 mars par Karl Chappé, Stephan Tual fondateur et COO de Slock.it nous présente leur projet de relier des objets connectés à la blockchain Ethereum et leur vision pour l’avenir. Retrouvez la vidéo de la conférence en fin d’article.

    Vision de Slock.it

    Pour débuter sa présentation Stephan Tual nous présente la vision de Slock.it pour le futur. Là où certains voit l’avenir avec des casques de réalité virtuelle qui nous permettraient d’interagir avec des objets dans le cyberespace. Stephan présente sa vision où ce sont les objets autonomes qui rentreraient dans notre monde physique. Et réaliser des transactions avec des machines autonomes serait le nouveau normal.

    Présentation de Slock.it

    L’objectif de Slock.it est de marier le digital et le physique avec la blockchain Ethereum. Soit relier des objets connectés à cette blockchain, permettant ainsi de louer, de vendre ou de partager n’importe quel objet, sans passer par un intermédiaire. Ces objets profiteraient du fait que les smart contracts nécessaire à leur gestion autonome, sont reliés à la blockchain, ce qui leur donne des propriétés intéressantes : l’immutabilité (ne peut pas être modifié par un tiers), résistant à la corruption et à la collusion, sécurité cryptographique, zéro temps d’arrêt.

    L’objet physique est associé à l’objet digital en connectant l’identifiant unique (la clé du contrat) sur la blockchain avec l’appareil dans le monde physique. Ce qui permettra à cet objet de posséder des propriétés de la blockchain, avoir une identité, et la possibilité d’exécuter des codes. Ce qui donne des objets complètement autonome qui se possède eux-mêmes.

    Slock.it 2

    Exemple d’utilisation de Slock.it

    Stephan Tual nous présente ensuite un exemple d’utilisation de la technologie Slock.it avec le cas d’une maison autonome. Prenant un utilisateur qui souhaite louer une maison. Il lui suffira de prendre son téléphone et émettre sa clé publique, qui le représente sur le réseau. Il n’a donc pas besoin de s’enregistrer sur un site, où il devrait donner ses informations personnes, créer un login, un mot de passe… Il lui suffit d’utiliser sa clé privé pour pouvoir signer une transaction. Le téléphone ensuite récupère sur la blockchain Ethereum le contrat qui représente la porte, et lui distribue de l’argent. Il s’agit donc d’un contrat entre un humain et une machine. Ce n’est pas le propriétaire de la porte qui doit activer son ouverture, mais la porte elle-même.

    De plus, la personne qui souhaite louer sa maison ou son appartement n’a pas besoin de passer par un tiers de confiance comme Airbnb, qui prend une commission. Et cela fonctionne dans le monde entier étant donné que c’est basé sur la blockchain.

    Une fois le client devant la porte il va s’identifier auprès de celle-ci de façon digitale à l’aide de sa clé publique, que lui seul peut utiliser. Un processeur dans la porte faisant office de verrou va se connecter à la blockchain. Et récupère le contrat qui la représente dans la blockchain et vérifie que cette personne a le droit de rentrer. Si c’est le cas la porte s’ouvre.

    Il est également possible de représenter d’autres services sur la blockchain. Par exemple la personne en charge du nettoyage serait aussi sur la blockchain. Une fois que le client aura quitté l’appartement celle-ci automatiquement se synchronise pour envoyer la personne le nettoyer.

    Au cours de cette présentation Stephan Tual a également abordé le sujet de l’Ethereum Computer, du système de DAO (Organisation Autonome et Décentralisé), et des partenariats de la société Slock.it pour d’autres projets à venir.

    Ethereum Computer

    L’Ethereum Computer a été réalisé en partenariat avec Samsung et Ubuntu,dans le but de connecter et synchroniser les objets à la blockchain Ethereum, grâce à un petit module de proxy. Évitant ainsi de faire tourner un full node Ethereum sur chaque objets connectés.

    Ethereum Computer

    DAO : Organisations Autonomes et Décentralisées

    La DAO est un groupe de gens qui se mettent ensemble pour pouvoir réaliser un produit ou une série de projets. Il s’agirait d’un fond de management décentralisé où les gens investissent dans le but de financer d’autres projets, propositions soumises à la DAO. Stephan Tual nous informe qu’ils souhaitent proposer le projet de l’Ethereum Computer et ses applications à une DAO. En échanges de ces fonds les Ethereum Computer enverront l’argent qu’il gagne (les commissions prélevées sur chaque transaction) à la DAO. L’Organisation Autonome Décentralisée aura ensuite le choix de réinvestir ses gains dans d’autres projets, ou des les distribuer aux actionnaires de la DAO.

    Un système de proposal permettra à n’importe qui de proposer un projet, un produit à la DAO. Et définir les termes du contrat, ainsi que l’automatisation de son exécution. L’intervention d’un tiers : avocat, notaire sera donc éviter.

    DAO

    Partenariat et projets à venir

    Slock.it a également développé des partenariats avec d’autres sociétés, dans le but d’associer de nouveaux projets et objets connectés à la blockchain Ethereum.

    Stephan Tual commence par nous présenter le partenariat avec Electron, pour connecter l’eau, l’électricité et le gaz à la blockchain de façon à ce que l’utilisateur paie uniquement ce qu’il a utilisé. Par exemple dans le cas d’un appartement loué, le client aurait seulement à s’acquitter du montant correspondant à sa consommation énergétique durant son séjour.

    Slock.it travaille aussi avec SafeShare, une compagnie d’assurance spécialisé dans la sharing économie (économie de partage). Pour implémenter un système d’assurance permettant à une personne qui loue un appartement de payer uniquement l’assurance pour la durée de sa location. Dans le contexte de l’économie de partage qui nécessite des assurances spécialisés.

    L’équipe Slock.it a développé avec VENQO un projet pour créer et connecter à la blockchain des véhicules électriques autonomes. Ces véhicules pourrait se déplacer, se louer tout seul et renvoyer de l’argent aux personnes qui l’ont déployé.

    Le dernier partenariat évoqué au cours de cette conférence, concerne le conglomérat énergétique allemand RWE. Dans le but de créer des bornes de chargement complètement autonome.pour les véhicules électriques.  Où l’utilisateur paiera uniquement ce qu’il consomme (là où avec les bornes actuelles on paie à l’heure)  et n’aura pas besoin d’un contrat.

    RWE

    Pour retrouver l’intégralité de cette conférence je vous invite à visionner la vidéo réalisé par Marco :

    <iframe width=“640” height=“360” src=“https://www.youtube.com/embed/4eHj-XgR9_U?feature=oembed” frameborder=“0” allowfullscreen=""></iframe>

    Cet article Stephan Tual présente Slock.it est issue du site Le Coin Coin.