Ledger et Trezor démentent les allégations de piratage de leurs bases de données