Brave accuse les gouvernements européens de ne pas suffisamment protéger les données de leurs citoyens