54% de la population serait ouverte à une crypto gouvernementale… Mais pas à un actif décentralisé