Au Monkey bar



  • _– Est ce que vous acceptez toujours les bitcoins ?
    – Oui, bien sûr, je vais voir avec Sam, lui il sait comment ça marche._A la fin du repas la serveuse revient, souriante, QR code sur sa tablette. Je règle ma bière, mon Notorius B.I.G (hamburger maison), ma salade verte et mon café. En quelques secondes ma transaction est enregistrée. Elle m’avoue au passage que c’est la première fois qu’elle utilise ce mode de paiement. Au bar, Sam est un peu plus aguerri… même si je suis le premier bitcoiner de l’année ! Normal, les anglais ne seront en vacances que le 15 févier.

    Stephen Grieves, un autre anglais, gérant du Monkey Bar à Chamonix, a décidé d’accepter les paiements en bitcoins début 2014, pressentant un débouché possible pour sa clientèle étrangère. Après un début en fanfare et les honneurs de la presse régionale – article dans Le Dauphiné Libéré, reportage sur France 3 Alpes (ci-dessous) – l’engouement pour la nouveauté s’est tassé. Seuls quelques clients anglais utilisent de temps à autre ce mode de paiement et le logo Bitcoin, associé à celui du bar, a disparu derrière le comptoir.

    En France_ <sup>[1]</sup>_, depuis 2014, le compteur des commerçants qui acceptent les paiements en bitcoins semble bloqué. Les rares entrants compensent à peine ceux qui renoncent. Il y a trois jours à peine le gérant d’une boutique d’informatique nous a envoyé ce message : _« J’aimerais être déréférencé de la liste des boutiques prenant le bitcoin. Bonne continuation ». _Ce n’est pas le première demande du genre. Depuis deux ans les rares propriétaires de bitcoins sont dans l’expectative et peu enclin à la dépense.

    Mais pour Sam le barman, pas question de renoncer. Il retrouve rapidement le logo pour la photo et me confie qu’il conserve toujours quelques bitcoins, sait-on jamais. Je lui dis qu’il fait bien et qu’on n’est pas au bout de nos surprises…

    <iframe frameborder=“0” width=“660” height=“371” src=“https://www.dailymotion.com/embed/video/x1dgoq7” allowfullscreen=""></iframe>

    En savoir plus : monkeychamonix.com


    <sup>[1]</sup> En attendant, il semblerait que les commerces acceptant les bitcoins fleurissent en Argentine. Lire à ce sujet cet article de Tom Jeffeys.

    Source: Bitcoin.fr