Japon : un « crypto-yen » pour contrer le stablecoin chinois ?