ONYXCOIN, l'arnaque qui ne compte pas s'arrêter. Avis!

  • -

    INTRODUCTION
    Dans cette analyse, nous donnons notre avis sur Onyxcoin. Nous pensons qu’il peut être très important (à qui le veut) car au final tout le monde jouit de cette liberté de penser et d’avoir son propre idée sur tout. Mais bon, nous ne sommes pas là pour faire un discours flattant. Passons donc aux choses sérieuses (à nos yeux et peut être aux vôtres ?).

    ONYX VISION, ça fait rêver.

    Le rêve, tout le monde en a un. Un de ces penseurs disait : « même en plein désespoir, le rêve donne la force de vivre. » Oh non ! je ne me souviens pas de ce penseur. Il se peut que ça soit le rédacteur de cet article (j’espère que je ne dis pas des bêtises). Mais je me souviens d’une chose, d’un bout de papier (il y a un peu plus d’un an) présentant un projet Africain. L’Afrique est ce continent non exploré dans presque tous les sens ou pour faire simple, l’Afrique est pleine d’opportunités. C’est un continent vierge. Ceci est assez suffisant pour sauter de joie quand on apprend qu’on est sur le point de participer à un projet qui va risquer de réunir à la fois le potentiel d’Amazon (Un marché en ligne), PayPal (Un réseau de paiement), … Ce n’est pas tout, tout n’est pas forcément écrit sur un bout de papier : on entend parler d’une ‘’monnaie commune en Afrique’’, une sorte d’Uber à l’Africaine est aussi cité à Nairobi et tant d’autres choses dans le domaine industriel. Les conférences peuvent donner une migraine, on se sent face à l’opportunité du siècle. En d’autres termes, toutes les conditions sont réunies pour faire un ‘’All in’’ poussant certains à vider leur poches (tenant compte du fait que tout le monde ne sait apparemment pas qu’il est conseillé de n’investir que ce que l’on est prêt à perdre). On ne va pas tout détailler sur la formation de ce ‘’rêve africain’’. Ça nous prendrait mille pages. On avance donc.

    ‘’Notre business’’, un marketing de qualité pour une collecte de fonds scandaleuse

    ‘’Le rêve est contagieux’’ : Oui, tous les signaux semblent démontrer que c’est vrai ! Il l’est en une condition : un peu d’argent. Le rêve devient donc un business, et pas n’importe lequel : ‘’notre business’’. Pour le propager, il faut en parler aux autres, pas parce qu’on y croit forcément mais parce que c’est rentable. Une prime de 10% est prévue pour celui qui propage la bonne nouvelle. Ça ne tarde pas, des évangélistes se créent un peu partout, non pas parce qu’ils croient forcément en la bonne nouvelle, mais parce que c’est rentable d’y croire, on se fait ainsi appeler ‘’Leader’’, c’est un peu amusant. En retour, l’heureux investisseur se fait transférer un certain nombre des jetons prouvant qu’il a bel et bien participé à la collecte de fonds. Ce jeton est un ‘’Utility Token’’ qui permettra de participer à l’aventure dans l’écosystème autour du grand projet. Pour faire simple, c’est la fameuse ‘’mine d’or’’ sur laquelle il faudra s’asseoir et attendre devant soi des bons jours.

    Et si on devenait nomades ? on migre donc : un événement à la genèse de la découverte du déficit technique, on l’a appelé « la migration ». D’un seul coup, pour accéder à nouveau à sa mine, on doit remplir une sorte de formulaire, question de prouver qu’on en est bien le propriétaire. Certains ont perdu leurs comptes pendant cet évènement. Ce n’est pas tout. Certains autres ont vu le nombre de leurs pièces croitre de quelques milliers à des millions (venues de nulle part). Face à des telles anomalies techniques, il est étonnant qu’un grand nombre n’ait pas déploré ce scandale car, je le pense, nos très heureux évangélistes ont su faire de ‘’notre business’’ une sorte d’église. Et donc, personne (ou presque) ne peut lever son petit doigt ou se poser des questions (au risque de se faire bannir ou injurier car, apparemment, l’injure est parmi les arguments préférés dans notre chère église). Personne donc (à part quelques voix isolées) n’a envie d’être du « mauvais côté de l’histoire », au risque de rater le ciel ou encore de critiquer son propre business. Peut-être que cela est arrivé car certains ont emmené tant de personnes dans le train ; émettre une critique sera l’équivalent de se mettre une corde au cou (si le bateau coule, on risque de se noyer avec). Oh ! on commence bizarrement à plonger dans des préjugés. On boit une gorgée d’eau et on revient sur la terre ferme.

    Mensonges ou détournements ?, les mots sont forts mais aucune formule (même magique) ne saurait nous aider à le dire autrement. Les pièces, cette fameuse mine d’or, ont un prix. Et pendant la collecte, chaque étape est franchie après la vente totale d’un certain nombre des pièces bien connu. On peut facilement savoir quelle somme a été collectée jusqu’ici. En effet, si on ne prend que deux phases de vente, la première avec à la clé 500Millions des pièces vendues au prix de 0.01 USD et la deuxième avec 500 millions des pièces vendues à 0.05 l’unité, on peut déjà déduire qu’avec seulement ces deux phases, une somme de 30 000 000 USD aurait été collectée considérant que pas moins de 20% se reverse dans les comptes des bienheureux évangélistes (encore faut-il noter que cet argent est fabriqué à l’interne de la plateforme : son seul rôle étant l’achat des nouvelles filons d’or, les onyx). Vous pouvez lire les détails complets de ces calculs dans un article paru chez connaitreinfo.com

    Où réside donc le scandale ?

    Dans ses dernières sorties, l’intouchable CEO, le pasteur Anthony Saint, cet homme aux costumes qui a eu l’idée de développer cette « gigantesque opportunité » déclare, sans avoir froid au nez, que le projet a récolté 3.8 Millions USD et que 1.3 millions ont été injecté dans le système d’affiliation. Ici, sans faire une conclusion hâtive, il est clair qu’il n’y a que deux possibilité : soit les données présentées sur les phases de vente n’étaient pas réelles, soit il y a eu un gros détournement de fonds. Dans les deux cas, c’est scandaleux (nous n’avons trouvé aucun autre terme pour qualifier ça). D’autant plus qu’on le voit dans une vidéo, accompagné de son équipe, sourire face aux affirmations selon lesquelles plusieurs dizaines de millions (90 pour être précis) seraient distribués dans le système d’affiliation.

    Au diable Ether, Onyxchain is live. Alors on danse !

    Nous ne savons pas si tout le monde le sait, mais nous anticipons. La plupart d’investisseurs n’ont aucune connaissance dans ce tout nouveau monde, la crypto. C’est pourquoi on danse toujours quand il y a des nouvelles annonçant une avancée significative dans le projet. De l’autre côté, certains mettent les mains sur la tête assistant à ce qui ressemble à la ligne d’attente qu’ont suivis les juifs quand ils se dirigèrent vers les chambres à gaz. Nous ne sommes pas historiens mais faisons un peu l’histoire : Onyxcoin est au début, un jeton ERC-20 (çàd tournant sur la Blockchain Ethereum). Ayant conscience que nous faisons face à un public majoritairement non instruit sur les questions techniques (espérons qu’on ne se trompe pas sur ce coup), nous allons faire très simple : Onyx quitte une autre Blockchain pour fonctionner sur sa propre Blockchain (il y a une sorte de Mainnet). Ici, on ne peut que danser mais faites-le avec un peu de prudence.

    Flous sur le fonctionnement et anomalies techniques

    On espère que vous ne vous êtes pas cassé la jambe en dansant. Ici, on ne va pas faire une longue dissertation, nous avons juste référencé ce qui suit :

    • Onyxchain, notre chère Blockchain était à la base non sécurisée: Elle elle a été accessible sur un site qui ne roule que sur http ;

    • Un nouveau-né entre dans le puzzle : OnyxGas (OXG) présenté comme la monnaie native d’onyxchain. Celle-ci n’existe pas en réalité : elle tombe du ciel, on la dépense sans en avoir détenu au préalable. Un peu après on se rend compte que le protocole ressemble trot à celui du projet Ontology et donc, logiquement OXG joue le rôle de GAS.

    • DPoS ‘’delegated proof of stake’’, c’est suivant cette règle que le consensus se fairait sur onyxchain. Ce modèle est un mécanisme de gouvernance qui permet aux détenteurs de cryptomonnaie de choisir leur représentant. C’est un peu comme un système de vote. Concernant onyxchain, cela devrait signifier que les détenteurs de l’actif devraient avoir le droit de voter un certain nombre d’entités qui joueraient un rôle important dans le processus de validation des transactions. Ici encore, confusion : Au départ, les tranqactions s’éffectuent sans aucun mécanisme de consensus. Difficile de le savoir sans engager un débat constructif avec l’équipe. Avec les devéloppements autour d’OXG, on se rend compte que ce dernier va servir de récompense pour tous ceux qui font le staking sur le wallet natif d’onyxchain (sans avoir plus de précisions sur comment ça va fonctionner en détails).

    • Etc.

    DE L’OR NUMERIQUE AU SABLE? (ou presque)

    Nostalgiques des anciens temps, on fait le troc

    Une fois que ce qui est présenté comme une blockchain est lancée, désormais les transactions peuvent se faire de pair à pair. N’importe qui peut envoyer des onyx à quelqu’un d’autre. Le monopole de vente des pièces n’est plus exclusif aux dirigeants du projet. C’est avant tout une liberté d’usage. Face à l’attente pendant des mois, les âmes s’agitent, tout le monde a besoin d’argent, du coup, on peut vendre des pièces. Tout le monde peut être vendeur et même acheteur.
    Attention ! dans cette foule il y a ces très heureux évangélistes qui ont amassé un peu d’argent grâce au système d’affiliation, des hommes hyper bénis au moment de la migration qui ont vu comme par magie (oh non ! comme, selon la bible, les poissons qui se multiplièrent) les pièces se multiplier mais aussi, il y a ces fameux investisseurs de premier ordre qui ont achetés les pièces à un prix moins cher bien avant tout le monde. A ce niveau, la mine d’or n’a plus de prix, elle se vend comme du simple sable. Tout le monde a un prix qui lui convient. Des bonus naissent de tous les côtés non pas par amour mais tout simplement parce qu’il n’y a plus absolument rien à perdre pour certains. Le retour sur investissement est déjà assuré pour plusieurs. Et certains malheureux attendent toujours le miracle, se souviennent du rêve primitif, de ce rêve dont ils se sont fait contaminer.

    Onyxcoin et son écosystème

    Plus le temps avance, plus les bonnes nouvelles (mais pas pour tous) s’accumulent. Désormais, on se vante d’avoir effectué beaucoup de réalisations grâce aux investissements de nos pauvres rêveurs. Clé en main, on aurait investi dans une usine de fabrication des matériels de haute gamme à Kampala, K-Maxx un supermarché à Kigali, OnyxPay (avant appelé OnyxExchange) serait déjà en ligne, Kwakoo Marketplace serait (peut-être) en cours de développement, Oui, il y en a apparemment qui sont déjà en train de vivre un rêve en amassant un peu d’argent grâce à plusieurs entreprises qui fonctionneraient déjà (ceci grâce à l’argent récolté pendant l’ICO) et aucun investisseur n’en est copropriétaire (ce qui devrait pourtant être le cas).

    Et Onyxcoin dans tout ça ?

    Kigali, dans un building abritant Kwakoo Maxx, un jeune homme assoiffé monte à l’étage pour faire une petite visite. Ayant quelques onyx (notre mine d’or), il tente le coup d’acheter un Jus ; sans surprise aucune, Onyxcoin n’est pas encore accepté dans le magasin. Petit à petit, on s’aperçois que la société elle-même n’est pas prête à accepter sa propre monnaie (en plus qui a vocation d’être une monnaie commune en Afrique) : On ne peut pas acheter un écran chez Lamberts Electronics en onyx, on ne peut pas se payer une formation chez Kwakoo Academy via onyx, On ne peut pas non plus parler d’Onyxcoin chez OnyxPay (ici tout se passe autour d’onyxcash, un tout nouveau concept sorti sous terre il y a peu), … Les pauvres investisseurs ne possèdent que Onyxcoin, cette mine d’or devenue apparemment une masse de sable, la mine n’a plus d’importance auprès même de la société.

    Taisez-vous, tout va bien ! Onyx va en bourse

    C’est visiblement la dernière cartouche inutile. Il y a quelques mois, Latoken (on ne va pas développer un sujet concernant cette bourse obscure) proposa de sauver ce qu’il restait du bateau. Oui, le coup est bien joué. Ça s’est bien fêté comme Noel. La journée la plus tranquille d’un certain nombre des mal avisés. Pourquoi ? la valeur d’onyx : En plus d’être vidé de son sens d’utility Token par l’entreprise, onyx aurait un Supply total de 10 Milliards des pièces dont en théorie plus de 3 Milliards (si je ne me trompe pas) étaient déjà en circulation (vu la dernière réaction du CEO un peu avant ce jour, il fallait prendre cette affirmation avec des pincettes).
    Les évangélistes ont continué à prêcher tout haut que Onyxcoin va prendre de la valeur pour aller chercher les 1USD et même au-delà. Pire encore ils le comparaient bizarrement (ou bêtement s’il faut rester sympa) au bitcoin. Le schéma de la prédication est celui-ci : ‘’Bitcoin est sorti de 0.0001 USD à plus de 10 000 USD pendant près de dix ans, il est clair que bitcoin est devenu suffisamment cher pour que vous y gagniez de l’argent. Voici Onyxcoin, si vous avez raté le bitcoin, ne soyez pas bête pour rater Onyxcoin’’.
    Cette comparaison ridicule en dit trop sur ses auteurs. Des gaillards qui ne comprennent apparemment absolument rien du marché de la cryptomonnaie. « S’il entre en bourse, avec un tel Supply, je fais une prédiction : n’attendez jamais qu’il atteigne 0.2 USD à moins que le Supply ne soit modifié ou qu’on voit bitcoin atteindre des sommets au-delà de 100 000 USD, ou encore à moins que je ne sois devenu le plus grand des idiots ». - telle était ma réaction, coincé entre injures et menaces.
    Et je poursuivais dans un document publié quelques heures avant son apparition en bourse: « Le scénario le plus crédible (qui n’engage que moi): nous sommes face à une pièce qui va perdre toute sa valeur en bourse. Mais bon, d’après tout, on nous apprend qu’une fois en bourse, le contrôle du prix ne sera plus entre les mains de la société non ? Le seul fautif ici, ça sera le pauvre investisseur, entre temps, les porteurs du projet seront à la poursuite d’autres objectifs ou pour faire facile, seront à la course pour vivre d’autres rêves. Mais, on l’espère, ça ne sera sur le dos de personne d’autre. »

    CONCLUSION

    Onyx est présent sur Latoken depuis quelques mois, sa valeur a rendu visite au diable et peine logiquement de s’en sortir. Malgré cela, on apprend que l’équipe derrière est en train d’inventer des nouveaux concepts liés au projet pour collecter ce qu’il reste des fonds de ceux qui gardent encore un peu d’espoir. Le sujet est aussi vaste qu’on ne le croyait. Chaque petit détail étant susceptible d’être développé en plusieurs tonnes de mots. Nous croyons que par cet article, nous contribuons à la lutte contre les arnaques (et à stopper celle-ci en particulier).

    Disclaimer : ceci est notre avis et nous l’assumons les pieds fermes, elle n’engage que nous Nous croyons en votre capacité à faire vos propres recherches et tirer vos propres conclusions d’une manière indépendante.

    Pour en savoir plus sur onyxcoin, visitez: https://onyxcoin.io/

Log in to reply
 

A voir également