Étude : la blockchain pourrait permettre d’économiser 31 milliards de dollars dans la lutte contre la fraude alimentaire