Un chercheur parvient à exposer 96 % des adresses utilisées avec Mimblewimble