Un développeur de Bitcoin Core explique pourquoi il ne faut pas résoudre les attaques à 51 %