La Corée du Nord aurait attaqué des exchanges pour financer son programme d’armement