Mark Zuckerberg sort de sa réserve pour défendre Libra