[Arnaque] Mainston (STON) & F4P : Historique et explications




  • Mainston & F4P en 3 lignes :

    Des groupes de MLM (Multi Level Marketing) expérimentés dans le domaine avec la vente de produits comme Natura4Ever se sont emparés du buzz crypto/blockchain pour trouver des produits encore plus faciles à vendre.

    Anciennement Flash4People, désormais Mainston, c’est le nouveau produit phare de ces groupes.

    La frontière entre MLM et Ponzi est mince et nous avons ici affaire à un cas où la balance penche dangereusement du mauvais côté. Prudence est donc plus que jamais de mise.


    Bonjour à tous. 🙂

    Un autre fil existe déjà à ce propos mais avec le rebranding Mainston il devient complexe de bien suivre l’affaire. Sur suggestion de @ffmad nous allons donc relancer un fil neuf avec un historique et des explications afin que tous puissent raccrocher tous les wagons !

    Avant de commencer je tiens à préciser que je ne détiens pas la vérité vraie et que je partage ici le fruit d’un travail commun entre plusieurs acteurs de la communauté (CryptoFr, JournalDuCoin, moi-même, mais aussi des témoignages reçus à droite et à gauche). L’objectif est de donner des bases identiques à tous pour échanger, informer, se documenter autour de Mainston et la nébuleuse qui gravite autour.

    I - Historique : Flashmoni / Flash4People / Mainston, kezako ?

    Il semble important de bien remettre les choses en place pour comprendre comment fonctionne le business, qu’est-ce qui est encore en place aujourd’hui, et qu’est-ce qui ne l’est plus.

    Avant(1).png

    Quels sont les points à comprendre ici ?

    • Flash4People était en partenariat avec Flashmoni précédement
    • Suite aux accusations ils se sont séparés et Flash4People en a profité pour se renommer en Mainston
    • Ils prônent ne plus avoir de partenariat mais gérer eux-même la crypto STON désormais pour plus de transparence
    • Généralement vous n’aurez pas affaire à eux directement mais à une des multiples cellules existantes vendant ce produit

    Finalement rien de plus qu’un circuit classique “fournisseur, revendeur, client”.

    II - Explications

    Maintenant que vous avez compris la structure générale de tout cela, quelques explications s’imposent pour entamer la réflexion. Je ne vais pas tout détailler ici ni reprendre les éléments déjà expliqués à d’autres endroits mais des sources seront à votre disposition pour aller plus loin.

    a) Réunions

    Pour commencer je pense qu’il est bon d’insister sur les “cellules locales” présentes sur l’organigramme ci-dessus. En effet, de l’expérience de terrain que j’ai pu avoir, il est rare que vous entriez en contact direct avec Mainston. Vous serez plutôt invités à des événements (meetups, zoom, réunions, formations, etc.) organisés par des groupes “d’entrepreneurs et de développement personnel”. Avant que vous jetiez des pierres je n’ai rien contre les entrepreneurs et le développement personnel, au contraire. Lisez la suite. 🙂
    Ces réunions sont souvent découpées en 2 ou 3 temps : une présentation développement personnel, une présentation du produit Mainston, un moment networking. Je ne rentrerais pas plus dans les détails de ces réunions mais j’ai assisté moi-même à plusieurs d’entre elles. Pour un témoignage et une analyse de ces dernières (notamment sur les armes psychologiques employées) c’est dans les sources (plus bas) !

    b) Produit

    Récapitulons. Nous avons Mainston qui “crée” une crypto nommée STON et qui fournit cela à plein de petits groupes spécialisés dans le MLM. Ces groupes font des réunions dans leurs villes et tentent de trouver de nouveaux investisseurs qui rejoindront leurs rangs.

    Qu’est-ce qui dérange tant alors ?

    Outre tous les aspects techniques qui tendent à croire que le token STON n’existerait même pas (voir l’excellent débunkage de @Hellmouth) et n’est pas viable, c’est la formule utilisée qui pose problème.

    Enfermement dans un système vous demandant de vous investir de + en + et d’amener de nouvelles personnes sous peine de perdre de l’argent, “fonds” bloqués pendant 4 mois (en espérant que les fonds existent au moins), passés douteux pour de nombreuses personnalités du projet, aucun accord avec l’AFM …

    Les problèmes s’accumulent et se bousculent au portique pour Mainston ! Mais les différents groupes MLM vous promettent la Lune grâce à ce produit, voire même Mars si vous embrigadez vos amis, voire même Pluton si vous ramenez votre famille !

    Une règle d’or dans ce monde cruel : la promesse de gain est le premier signe d’une arnaque. Fuyez. Aussi loin que possible.

    III - Solutions et comportement à adopter

    Il est important de comprendre que leur cible principale n’est pas forcément vous mais votre entourage ! Et que malheureusement le système est fait de telle manière qu’une fois harponné, compliqué d’en sortir ou même de se rendre compte du montage !

    Maintenant que vous (après avoir lu ceci), vous êtes avertis, c’est votre responsabilité d’aider les autres :

    • Parlez-en lors de vos meetups si vous en faites
    • Si un proche vous parle de Mainston, F4P, MLM crypto, alerte rouge, envoyez-le directement ici avant qu’il ne soit trop tard
    • Diffusez ce sujet et/ou les articles en source

    Le MLM utilise le bouche à oreille pour se faire connaître et toucher des personnes par des tiers de confiance. Il faut alors recourir à la même chose pour les contrer. Et n’oubliez pas : une fois dedans, compliqué d’en ressortir. Ici prévention vaut mieux que guérison.

    Si vous êtes victime, portez plainte : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1435 . Ces arnaques misent sur le fait que vous ne dénonceriez pas le proche qui vous a introduit. Ne jouez pas leur jeu. C’est en restant silencieux que vous tolérez que d’autres victimes soient faites. Il est important d’oser élever la voix.

    IV - Sources et aller plus loin

    Cette “courte” introduction avait pour but de vous donner les clés nécessaires à la compréhension des différentes discussions autour de Mainston (anciennement Flash4People). Je suis loin d’avoir tout expliqué ici et ce n’était pas le but (où vous n’auriez jamais fini votre lecture).

    Désormais, si vous souhaitez aller plus loin, voici deux liens très utiles :

    Dans tous les cas, si vous avez des doutes sur un projet, n’hésitez pas à contacter un membre de CryptoFR, du JournalDuCoin, ou moi-même, pour que nous puissions prendre le temps de vous aider.

    Allez, assez parlé pour moi, c’est à vous ! 🙂



  • Merci pour ce petit recap’.

    Par contre, j’ai des doutes sur le fait de dire aux gens intéressés par Mainston de venir lire ce recap ou même les différents dossiers déjà rédigés depuis plusieurs mois sur le sujet. Malheureusement les personnes qui souhaitent soutenir Mainston le feront à 200% quitte à être dans le déni total…et j’en parle en tout état de cause car j’ai une amie (tout comme Lorette) que j’ai essayé de convaincre de ne pas y mettre d’argent car c’était vraiment pas clair (à l’époque F4P, juste après la séparation d’avec Flashmoni).

    Les équipes de Mainston jouent sur le fait que ces articles essayent de parasiter leur “grand projet” car les auteurs voudraient, selon eux, balancer des arguments sans preuve, juste par jalousie ou simple haine sur un système qui voudrait changer la face du monde…Si on les écoute, toutes les personnes qui tenteraient d’alerter les autres (les “Murphy”) seraient des conservateurs souhaitant garder l’ancien système bancaire en refusant le progrès en quelque sorte.

    Le seul conseil que je peux donner serait de jouer avec les mêmes cartes que les rabatteurs de chez Mainston. N’essayez pas de démontrer à vos amis qui seraient intéressé par A+B avec tous les arguments techniques liés à cette affaire (localisation du siège social en Macédoine, adresse bancaire des Panama Papers, absence du Token…etc) mais faites le avec des arguments sur l’affect. Pendant plus d’un mois j’ai récolté pas mal d’infos sur F4P/Mainston, contacté plusieurs instances compétentes et expliqué en détail à mon amie pourquoi c’était plus que risqué…rien n’y a fait.



  • @Psychosteve En effet une fois que la personne est “convaincue” du projet, il semble très compliqué voir impossible de revenir en arrière, notamment à cause des biais mis en place et de la diabolisation de ce qu’ils appellent des “murphys”.

    Soit on arrive à sortir le proche dès le début, soit malheureusement, le travail sera long et compliqué.


  • AssoCryptoFR Admin

    @Psychosteve a dit dans [Arnaque] Mainston (STON) & F4P : Historique et explications :

    contacté plusieurs instances compétentes et expliqué en détail à mon amie pourquoi c’était plus que risqué…

    Est-ce que un argument d’autorité (l’AMF qui taperait sur Mainston par exemple), ne pourrait pas la convaincre / la faire douter fortement ?



  • @ffmad

    Le problème de l’AMF, pour l’avoir contacté moi-même, c’est qu’ils m’ont dit ne pas être compétents pour aller plus loin qu’un signalement. Ils ont en effet eu plusieurs signalements, m’ont dit de faire attention car à première vue F4P (à l’époque du contact) avait un site bidon et que très certainement c’était une arnaque car ils n’avaient délivré aucune autorisation de mise sur le marché…donc clairement ils n’ont rien le droit de vendre en France.

    Par contre la DGCCRF, elle, est compétente :). Le seul problème avec la DGCCRF c’est que si on veut que quelque-chose soit fait (qu’ils aillent plus loin) il faut porter plainte et non faire une demande de renseignements. La demande de renseignements ne va pas forcément déclencher une enquête derrière… donc ils conseillent de déposer une plainte qui elle débouchera après examen vers une enquête…après même avec une enquête de la DGCCRF je ne suis même pas sûr que ça fasse grand-chose… entre la localisation à l’étranger (Macédoine), les comptes offshores au royaume-uni, les protagonistes qui flyrtent avec la légalité (toujours dans la zone grise MLM / Ponzi) et les différentes structures liées au système (N4E, JLK, people & connection, avenir actitude…etc), je pense que TOUT est fait pour brouiller les esprits et les pistes.

    J’ai parlé à mon amie de l’avis de l’AMF…ça n’a rien changé, elle est toujours persuadée que le projet vaut le coups et a même payé son billet pour aller les voir à Nantes pour le lancement de Mainston… Elle a été séduite par l’argument de départ qui était de pouvoir proposer à tout le monde, y compris les gens isolés financièrement de pouvoir faire un crédit grâce à leur monnaie fantôme…depuis ils ont quand même bien changé d’argumentaire passant de “on va sauver le monde” à “vous pouvez vous faire un max d’argent”.



  • @Psychosteve Tu as raison sur tout cela. Je suis moi-même de Nantes et j’ai donc principalement enquêté sur les réunions de cette ville.
    Et j’ai des personnes à qui je tiens qui sont tombées dedans et qui, même après avoir montré des choses concrètes comme l’AMF, sont persuadées que j’exprime là une fermture d’esprit ou une jalousie.

    Complexe à gérer.



  • @Cryptodidacte
    Bonjour à toute la communauté.
    Je tenais sincerement à vous remercier pour le travail de recherche que vous avez mené sur ce dossier qui fait beaucoup parler de lui. Jai lu avec beaucoup de plaisir une grande majorité des posts du tppic, et je me suis amusé des echanges houleux et differents trolls très divertissants.
    Ce n’ai pas par hasard que je suis arrivé sur votre forum. En effet, j’ai moi-même était approché par un membre de ma famille intéressé par ce produit. Et je me suis posé les mêmes quetions que vous, à savoir est-ce une arnaque ou une réelle opportunité?

    J’ai donc participé à un evenement Satoshi qui est structuré plus ou moins comme vous l’avez decrit : un 1er axe sur l’intérêt des cryptomonnaies, un 2eme axe sur l’opportunité Mainston, et un dernier axe sur le networking et developpement personnel.

    Comme vous l’avez conseillé, j’ai contacté l’AMF pour avoir des informations complementaires et officielles, qui m’a repondu qu’il ny avait aucune AMM pour le moment et que le STON etait pour l’instant au stade d’ICO. Purée ça commencait à devenir technique ette affaire…

    Je suis donc revenu vers le forum et wikipedia pour comprendre un peu tout le jargon. Et une question subsiste après cette démarche laborieuse : pourquoi ne pas les battre sur le plan juridique en tant qu’experts de cryptomonnaies et association ayant pour objectif (secondaire mais affiché) de protéger les utilisateurs de cryptomonnaies?
    Vous l’avez vous-même relevé : sans plainte, aucune enquête ne sera ouverte, et rien ne sera fait pour arrêter ce scam. De plus, il semblerait que les avocats de Mainston soient déjà à vos trousses. Ne serait-ce pas le bon moyen de faire exploser la bulle?

    Encore merci pour le boulot colossal.
    HezeDamn

    PS : votre mail de validation d’inscription au forum arrive en indésirable et pas celui de Mainston. A quoi cela est dû? Je suis une quiche en informatique.



  • @HezeDamn a dit dans [Arnaque] Mainston (STON) & F4P : Historique et explications :

    PS : votre mail de validation d’inscription au forum arrive en indésirable et pas celui de Mainston. A quoi cela est dû? Je suis une quiche en informatique.

    C’est du mailing transactionnel, Ils (mainston) n’ont surement pas assez d’inscrits pour que leur nom de domaine d’envoie soit (black)listé par google

    Personnellement, pour convaincre mon ami de ne pas investir, c’était relativement simple, je l’ai pris avec moi 2h et on a décortiquer ensemble les anciens projets de Fabrice Kerhervé et son attitude malsaine. Il ne compte plus mettre 1 seul centime dans cette affaire.
    (Edit : Bien entendu a aucun moment je n’ai été moralisateur, c’était vraiment une démarche saine. Il est aussi vrai que je l’ai intercepté assez tôt dans le process, heureusement qu’ils ne l’ont pas eu dans leur rang car il présente bien en plus ce con ^^)



  • @HezeDamn Merci pour ce retour !

    Alors je ne pourrais répondre au nom de tous les collègues qui ont participé à ce travail. Pour la part que j’ai moi-même effectué, je ne suis pas inquiété par leurs avocats.

    Néanmoins même si aller les attaquer en justice et les battre sur le terrain légal serait tentant … J’ai peine à voir cela réalisable.

    Si leur produit est une arnaque, il semble compliqué de le prouver (au sens condamnable par un tribunal) avant que des “réelles” victimes soient faites, c’est à dire avant qu’ils partent avec la caisse.

    En attendant ils vendent un “produit” et je vois mal comment nous pourrions attaquer cela. C’est d’ailleurs toute la complexité ici : savoir ne signifie pas toujours pouvoir agir. On fait donc au mieux avec de la prévention.

    A titre d’exemple tu peux regarder l’affaire OneCoin qui est une arnaque avec des similitudes mais qui sévit encore après de nombreuses années.


    @BakiHanma Je suis content de lire ça ! Et comme dit plus haut ça confirme que plus tôt on s’y prend, mieux c’est ! Je pense en effet qu’il faut éviter de “moraliser” pour plutôt “accompagner”. La démarche doit venir de la personne en elle même ! Good job !



  • @Cryptodidacte a dit dans [Arnaque] Mainston (STON) & F4P : Historique et explications :

    Néanmoins même si aller les attaquer en justice et les battre sur le terrain légal serait tentant … J’ai peine à voir cela réalisable.

    Tu as raison, ils ne sont pas tout neuf la dedans, ils ont réussi à se sortir sans problème de leur anciens ponzi comme conligus ou autre.

    Je pense que le meilleur move qui a été fait grâce à ce forum et au JDC c’est surtout niveau référencement, ça fait plaisir de voir les SERP de google quand tu tapes Mainston ou Flash4People. J’espère que ça permet à certains de remettre en doute le projet quand ils voient les premiers résultats 😉



  • @BakiHanma Exactement c’est déjà énorme ! Le travail de prévention réalisé grâce à ce référencement est inestimable.



  • @Cryptodidacte a dit dans [Arnaque] Mainston (STON) & F4P : Historique et explications :

    Si leur produit est une arnaque, il semble compliqué de le prouver (au sens condamnable par un tribunal) avant que des “réelles” victimes soient faites, c’est à dire avant qu’ils partent avec la caisse.

    Oui mais bon ils font clairement de la vente pyramidale, (boule de neige)
    Ils vendent un produit qui n’existe pas en plus (ston)
    Toutes les reunions en France sont donc illégales et ça c’est des faits avérés (vente de pack) systeme de parrainage etc
    Je vais pas reprendre ce que j’ai post sur la vente pyramidale illégale en France dans le post Flash4people, mais tout y est…
    J’espère bien qu’un juge ou les services financiers compétents ce penchent sur leur cas…



  • @Happycrypto Non ils sont à la frontière mais tu ne peux pas affirmer que c’est du pyramidal. Sinon toutes les réunions Tupperware en étaient aussi. Le soucis ici c’est que ta rémunération ne dépend pas que de tes branches construites mais aussi du produit.

    En tout cas de ce que j’ai pu lire dans les textes de loi, j’ai pas trouvé comment rendre cela punissable à 100%.



  • @Cryptodidacte

    Vente pyramidale et escroquerie

    Pourquoi est-ce illégal ?
    Les structures pyramidales sont illégales pour deux raisons.

    La première raison est que les systèmes pyramidaux ne créent aucune richesse: l’argent gagné par les membres provient d’autres membres de niveaux inférieurs. Il n’y a aucune création de valeur et par conséquent le système ne fait que transférer de l’argent vers le sommet.

    La seconde - et principale - raison est que le système pyramidal n’est pas un système durable. En d’autres termes, le système est voué à l’échec.

    Pour cette raison évidente, la vente pyramidale est immorale: elle ne se contente pas d’arnaquer les nouveaux venus mais encourage ses membres à profiter de leurs entourages (familles et amis) pour générer un revenu.
    text alternatif

    1- Qu’est-ce qu’une vente “à la boule de neige”,aussi appelée “vente pyramidale” ?
    La vente dite “à la boule de neige”, aussi appelée “vente pyramidale”, est une pratique commerciale régie par l’article L. 121-15 du code de la consommation.

    Une pratique interdite en toutes circonstances
    L’article L. 121-15 (1°) du code de la consommation interdit la vente “à la boule de neige”, aussi appelée “vente pyramidale”. En effet, ce système aboutit soit à la saturation du marché car il est impossible de recruter de nouveaux acheteurs ; soit le professionnel ne peut satisfaire la demande, la progression des acheteurs étant très rapide. Les avantages vantés par les acheteurs-recruteurs deviennent dès lors illusoires.

    Législation en France
    La loi française est claire sur ce point. Les techniques de vente en réseau, pour être valides, doivent respecter les dispositions prévues par l’article L. 121-15 du code de la consommation. Or cet article interdit :

    1° La vente pratiquée par le procédé dit « de la boule de neige » ou tout procédé analogue consistant en particulier à offrir des marchandises au public en lui faisant espérer l’obtention de ces marchandises à titre gratuit ou contre remise d’une somme inférieure à leur valeur réelle, et en subordonnant les ventes au placement de bons ou de tickets à des tiers ou à la collecte d’adhésions ou inscriptions ;

    2° Le fait de proposer à une personne de collecter des adhésions ou de s’inscrire sur une liste en exigeant d’elle le versement d’une contrepartie quelconque et en lui faisant espérer des gains financiers résultant d’une progression du nombre de personnes recrutées ou inscrites plutôt que de la vente, de la fourniture ou de la consommation de biens ou services.

    Pratiques interdites
    En plus d’interdire le procédé de la boule de neige, l’article L. 121-15 du code de la consommation pose les interdictions suivantes :

    celle d’obtenir d’un adhérent ou affilié du réseau le versement d’une somme correspondant à un droit d’entrée ou à l’acquisition de matériels ou de services à vocation pédagogique, de formation, de démonstration ou de vente ou tout autre matériel ou service analogue, lorsque ce versement conduit à un paiement ou à l’attribution d’un avantage bénéficiant à un ou plusieurs adhérents ou affiliés du réseau.
    celle d’obtenir d’un adhérent ou affilié l’acquisition d’un stock de marchandises destinées à la revente, sans garantie de reprise du stock aux conditions de l’achat, déduction faite éventuellement d’une somme n’excédant pas 10% du prix correspondant. Cette garantie de reprise peut toutefois être limitée à une période d’un an après l’achat.

    Conclusion : les offres trop alléchantes sont souvent des arnaques.
    Sanctions
    L’article L. 132-19 du Code de la consommation sanctionne les ventes “à la boule de neige” d’une peine de 2 ans de prison et 300 000 euros d’amende. En outre, la personne condamnée s’expose à devoir rembourser à ceux de ses clients qui n’auront pu être satisfaits les sommes versées par eux.

    Conseils
    Certains signes doivent éveiller votre attention : une entreprise créée récemment, des produits de faible valeur réelle (ou de mauvaise qualité)(Ston) ou des sommes importantes exigées à l’inscription sont autant d’indices qui doivent vous faire directement penser à une arnaque.
    https://droit-finances.commentcamarche.com/faq/1888-vente-pyramidale-et-escroquerie

    Les sanctions

    Aspect pénal

    La vente “à la boule de neige” ou “vente pyramidale” et les autres procédés de vente de l’article L. 121-15 du code de la consommation sont sanctionnés par une peine d’emprisonnement de deux ans et une amende de 300 000 €. “Le montant de l’amende peut être porté, de manière proportionnée aux avantages tirés du délit, à 10 % du chiffre d’affaires moyen annuel, calculé sur les trois derniers chiffres d’affaires annuels connus à la date des faits.” (article L. 132-19 du code de la consommation). Pour les personnes morales, cette amende peut atteindre 1,5 millions d’euros (articles L. 132-20 du code de la consommation et 131-38 du code pénal).

    De plus, des peines complémentaires sont prévues.

    Pour les personnes physiques, il s’agit de “l’interdiction soit d’exercer une fonction publique ou d’exercer l’activité professionnelle ou sociale dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de laquelle l’infraction a été commise, soit d’exercer une profession commerciale ou industrielle, de diriger, d’administrer, de gérer ou de contrôler à un titre quelconque, directement ou indirectement, pour leur propre compte ou pour le compte d’autrui, une entreprise commerciale ou industrielle ou une société commerciale”, pour une durée de cinq ans maximum. Ces sanctions peuvent être prononcées cumulativement (article L. 132-20 du code de la consommation).

    Pour les personnes morales, il s’agit des peines complémentaires prévues au 2° à 9° de l’article 131-39 du code pénal. Par exemple, il peut s’agir de sa dissolution ou de son placement sous surveillance judiciaire.

    Enfin, de telles pratiques exposent leurs auteurs aux peines de l’escroquerie, soit cinq ans d’emprisonnement et de 375 000 € d’amende (article 313-1 du code pénal).

    “La caractérisation de l’élément intentionnel n’est pas subordonnée à la preuve de la conscience qu’ont les prévenus, au moment où ils proposent à des tiers d’adhérer, du caractère préjudiciable du système pyramidal, mais suppose seulement que soit établie leur volonté de proposer une telle adhésion en faisant espérer à ces tiers un gain financier qui résulterait de la progression du nombre d’adhérents.” (Cass. crim., 6 avril 2016, n° 15-81.206).

    Aspect civil

    Des sanctions civiles peuvent s’ajouter aux sanctions pénales comme l’obligation de reprendre les invendus (article L. 121-15 du code de la consommation) ou de rembourser les clients non satisfaits.

    Il est rappelé qu’ “un système de promotion pyramidale ne constitue une pratique commerciale déloyale en toutes circonstances que lorsqu’un tel système exige du consommateur une participation financière, quel que soit son montant, en échange de la possibilité pour ce dernier de percevoir une contrepartie provenant essentiellement de l’entrée d’autres consommateurs dans le système plutôt que de la vente ou de la consommation de produits” (CJUE, 4 avril 2014, affaire C-515/12).

    Concernant le montant de la participation, la directive n°2005/29/CE du 11 mai 2005 relative aux pratiques commerciales déloyales des entreprises vis-à-vis des consommateurs ne fixe aucune somme déterminée et n’a pas conféré une telle option aux états membres.

    Pour en savoir plus sur les pratiques commerciales déloyales et les sanctions relatives, consultez la fiche de l’INC “Les pratiques commerciales déloyales”.

    • Vos recours
      Vous pouvez :

    Prendre contact avec une association de consommateur agréée pour obtenir une information ou une aide (sous réserve d’y être adhérent),

    alerter les agents de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), soit selon votre département, les agents de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP).
    Après enquête, si les agents de la DGCCRF estiment que les faits sont constitutifs d’une pratique commerciale illicite, le professionnel pourra faire l’objet d’une cessation d’agissement illicite (article L. 521-2 du code de la consommation). Un procès-verbal pourra aussi être transmis au procureur de la République,

    Contacter la DGCCRF Par téléphone
    Pour l’accès au 3939 via un serveur vocal interactif : du lundi au vendredi de 8h30 à
    18h15 heures de métropole (0.15 € la minute + prix de l’appel) ;Plus d’infos sur : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33683
    https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/contacter-dgccrf

    Déposer plainte au commissariat ou directement saisir le procureur de la République près du tribunal de grande instance de votre domicile.
    Si l’action publique n’est pas mise en œuvre par le Procureur de la République parce qu’il a décidé de classer le dossier sans suite, il existe d’autres recours. Vous avez la possibilité de faire une citation directe près du tribunal correctionnel du lieu où l’infraction a été commise ou du lieu de résidence du défendeur ; vous constituer partie civile près du tribunal de grande instance de votre domicile ; demander réparation devant les juridictions civiles.

    Pour toute action en réparation devant les juridictions civiles, vous devez vous adresser au tribunal d’instance, si la somme en jeu est inférieure ou égale à 10 000 € ; au tribunal de grande instance, si la somme en jeu est supérieure à 10 000 €.

    Pour obtenir des renseignements sur les procédures, adressez-vous aux points d’accès au droit (PAD) ou aux maisons de justice et du droit (MJD). Un annuaire de ces lieux et de nombreux autres renseignements figurent sur le site du ministère de la Justice, rubriques “Vos droits et démarches” ou “Annuaires et contacts”.

    Avis a tout les recruteurs. Ce que vous risquez sur le plan juridique

    Et bien oui, car dans la pyramide, la limite entre victime et escroc, c’est de recruter à son tour. Du coup, le moindre recrutement que vous seriez amené à faire vous rend condamnable:

    Code de la consommation – Article L132-19

    La vente “à la boule de neige” et les autres procédés de vente de l’article L. 121-15 du code de la consommation sont sanctionnés par une peine d’emprisonnement de deux ans et une amende de 300 000 €. “Le montant de l’amende peut être porté, de manière proportionnée aux avantages tirés du délit, à 10 % du chiffre d’affaires moyen annuel, calculé sur les trois derniers chiffres d’affaires annuels connus à la date des faits.” (article L. 132-19 du code de la consommation). Pour les personnes morales, cette amende peut atteindre 1,5 millions d’euros (articles L. 132-20 du code de la consommation et 131-38 du code pénal).

    Point clés à retenir :
    La vente pyramidale est illégale en France;
    Elle se cache souvent dans les réseau MLM;
    https://www.liberation.fr/societe/2014/02/03/prison-avec-sursis-pour-avoir-participe-a-une-pyramide-de-ponzi_977529
    https://actu.dalloz-etudiant.fr/a-la-une/article/boule-de-neige-et-droit-penal/h/6edae669cabe8e50cc21d57b1d14fca8.html
    https://defense-du-consommateur.ooreka.fr/astuce/voir/303987/vente-pyramidale-principe-et-sanctions
    https://www.julienrio.com/marketing/french/systeme-pyramidal-marketing-reseau-eviter-pieges.html

    Vente pyramidale et escroquerie
    Clés pour reconnaître un système de vente pyramidale
    Le système de vente pyramidale peut être détecté en se posant quelques questions simples :

    L’organisation vend-elle un vrai produit, c’est-à-dire un service ou un bien tangible (Ston?) ? Si ce n’est pas le cas, il n’y a aucune création de richesse, la rémunération ne provient que du recrutement, c’est donc illégal.
    L’organisation dispose-t-elle de la liste de ses vendeurs ? Une entreprise qui a choisi la vente en réseau doit connaître le nombre précis de ces vendeurs et les contrôler. Si ce n’est pas le cas, il s’agit probablement d’une vente pyramidale.
    L’organisation propose-t-elle une rémunération pour le recrutement d’un nouveau membre ? La collecte d’adhésions ne peut être rémunérée, c’est illégal.
    L’organisation demande-elle un droit d’entrée, une mise de départ ? La mise de départ, qui peut parfois atteindre plusieurs centaines d’euros, doit vous mettre la puce à l’oreille.

    Il y a bien des gens, des personnes physiques qui organisent ces réunions en France et vendent des packs façon boule de neige, pratique punit par la loi française…

    Après je suis pas avocat, mais si la réunion du 25 juillet à Nantes( et toutes les réunions en France, pour vendre leur pack de ston ( produit virtuel et imaginaire) avec promesse de gains supplémentaires si recrutement de nouveaux membres) est pas considérée comme de la vente pyramidale je veux bien qu’on m’explique…



  • @Happycrypto J’ai aussi lu les textes de loi. Néanmoins même si tu peux faire un rapprochement avec beaucoup, je ne vois ici aucun point sauf peut-être un, sur lequel tu peux te lancer en te disant à 100% “Ici ils pourront pas se défendre”.

    Enfin je ne suis pas avocat je ne pourrais être réellement pertinent. 🙂



  • La frontière MLM / ponzi est très mince…et c’est là dessus qu’ils jouent. Ils restent dans la zone grise, toujours sur le fil de la légalité. Il est difficile de mettre en justice une entreprise alors que pour l’instant il n’y a pas eu de victime (en tout cas pour l’entité Mainston)…Pour l’instant il y a de forts soupçons que c’est une arnaque et tout ce qui a été déterré va dans ce sens et c’est pour ça qu’à part donner des conseils de prudence on ne peut pas faire grand-chose…De plus et je l’ai appris de la bouche même de mon amie qui est tombé dans le panneau, Kerhervé lui-même dit à tout le monde qu’il a fait des conneries avant et fait son mae culpa pour se redonner une certaine virginité.

    En plus les petites gens de chez Mainston sont au courant de ce forum et des différents articles sur eux…en même temps le bon référencement de ces pages y sont pour quelque-chose (et tant mieux). Par exemple sur des posts j’ai pas mal parlé de N4e et d’une certaine vidéo très intéressante où l’animateur disait clairement que leur produit avait réussi à guérir une personne qui avait le cancer en seulement 13 jours…depuis cette vidéo a été supprimée comme par magie…je ne remettais pas en cause la base du produit (spiruline) mais je trouvais l’argument plus que dangereux car ils jouent sur l’espoir pour vendre un produit inutile (les compléments alimentaires, ce qu’est la spiruline à la base, sont même souvent non recommandés l’ors d’un traitement contre le cancer).

    Après 1 mois de recherches persos, un entretien Zoom avec des petits soldats Mainston bien rodés à l’exercice (quoi que pour certains il y ait encore des progrès à faire car ils sont plutôt mauvais…), des questions posées à ces mêmes personnes qui sont censées connaître leur sujet et dont 90% se sont soldées par un “on en sait rien”, les informations louches comme l’absence du token, la localisation en Macédoine, 2 entités facturant à Maisnton dont une plus que louche (détenue par Kerhérvé), l’AMF en alerte…bref tout ça pue tellement…un paquet de petits drapeaux rouges sont levés…et je ne comprends toujours pas pourquoi, malgré tout ça, certains n’acceptent de ne voir qu’une seule facette de l’histoire.


  • AssoCryptoFR Admin

    @Psychosteve a dit dans [Arnaque] Mainston (STON) & F4P : Historique et explications :

    certains n’acceptent de ne voir qu’une seule facette de l’histoire

    les gens n’acceptent pas d’avoir tort



  • @Psychosteve

    Oui enfin ceux qui organisent des réunions en France pour vendrent leur packs de Ston + parrainage sont hors la loi ( vente pyramidale), c’est contre eux qu’ils faut porter plainte…Ils sont en France, une enquête sera ouverte et ils auront des comptes à rendre…On est pas encore dans une république bananière? si?🤔

    Je crois qu’aux niveaux preuves et témoignages sur ces réunions en France, y en a déjà pas mal…

    @Psychosteve a dit dans [Arnaque] Mainston (STON) & F4P : Historique et explications :

    La frontière MLM / ponzi est très mince

    Quelle frontière ici? Il est ou le mlm? Mainston c’est une société de mlm? ah bon?

    Ah ce que j’ai compris ils ce servent de leur reseaux mlm, mais ce n’est pas une société de mlm…

    En fait ils vendent quoi?Mainston the verified trust company white paper!Ils vendent un token tu sais pas a quoi il sert…et ils vont créer une plateforme entre oct et dec 2019 (tousse)ou tu pourras l’échanger dessus ils prendront que 2 % de frais…

    Je vois pas le coté mlm dans leur white paper , je vois rien du tout d’ailleurs a part des trucs bateaux…😵

    Ils vendent un token qui n’existe même pas encore sur la blockchain , trop fort…Ils comptent avec un boulier chinois?

    Ça va être comique ce feuilleton de l’été…Je vois plus la cb c’est normal?😎
    maisnston-first-step.JPG
    Va surement y avoir un peu de retard dans tout ça…Une intuition…



  • @ffmad a dit dans [Arnaque] Mainston (STON) & F4P : Historique et explications :

    les gens n’acceptent pas d’avoir tort

    Peut-être sont-ils juste prêts à courir le risque, peut-être sont-ils riches, ou peut-être simplement fous…

    @Happycrypto +1.

    Le simple fait que le produit soit vendu sans AMM n’est-il pas suffisant pour prouver l’illégalité de la société?



  • Je continue, j’ai les yeux qui piquent…

    mainston-tokensale.JPG
    Donc ils mettent en vente 130 millions de tokens et la team (tousse) ce garde environ 215 millions de tokens sans rien débourser (retousse)…et ce prennent une com à chaque niveau de la pyramide wow ! Top moumoutte le plan financier…

    @HezeDamn a dit dans [Arnaque] Mainston (STON) & F4P : Historique et explications :

    Peut-être sont-ils juste prêts à courir le risque, peut-être sont-ils riches, ou peut-être simplement fous…

    Clairement ils vont perdrent leurs chemises…et faire des malheureux eux compris…


Locked
 

A voir également