Banque centrale britannique : il faut écouter le signal envoyé par Libra