[Presse régionale] Le Télégramme ● En Une : (Fausses plates-formes) Une arnaque planétaire aux placements sur internet

  • Modérateur -

    Le Télégramme - Édition web du vendredi 3 mai 2019

    Une arnaque planétaire aux placements sur internet

    En Une Des promesses de rendements très intéressants, de faux sites bancaires, des interlocuteurs formés à la manipulation mentale… Tels sont les moyens modernes employés par un réseau international d’escroquerie en ligne. Une enquête, à laquelle des gendarmes bretons participent, est en cours. Le montant de l’arnaque dépasserait aujourd’hui le milliard.

    Des épargnants en quête de placements rentables et qui perdent l’argent de toute une vie. Une criminalité organisée particulièrement habile : voilà pour les protagonistes de l’une des escroqueries les plus juteuses de l’ère internet. On parle de millions d’euros siphonnés chaque année au niveau national. A l’international, le préjudice dépasserait le milliard. La Section de recherches de la gendarmerie de Bretagne, très en pointe sur ces dossiers complexes, enquête. Par Dimitri Rouchon-Borie

    Extrait (…) Une criminalité organisée particulièrement habile (…) Elle piège les épargnants avec des promesses de rendements avantageux. Et tout est bon pour attirer le client : bitcoin et cryptomonnaies quand la mode était là. (…). Les escrocs ont d’abord besoin d’un fichier clients. Pour obtenir des noms et repérer des investisseurs potentiels - en recherche d’avantages fiscaux, ou qui viennent de toucher un héritage, par exemple (…) Ils vont créer des sites internet, sur lesquels on vous promet 20 %, 40 % d’intérêts… alors vous demandez à en savoir davantage et vous laissez une adresse mail ». (…) Les escrocs ont parfaitement assimilé les règles du référencement (…) il faut qu’ils arrivent en tête dans les moteurs de recherche - Google, par exemple ». (…) ils embauchent des locuteurs dans des pays francophones (…) chargés de rédiger des dizaines de commentaires par jour sur des blogs ou autres, pour flatter la réputation du site. Ils créent des vidéos, postées sur YouTube. (…) Ils louent des numéros de téléphone en 09 ou en 02, par exemple, pour jouer la carte de la proximité et gagner la confiance des gens ». (…) Les faux sites bancaires maintiennent la victime sous une perfusion paradisiaque, tandis que l’argent, lui, a commencé un véritable voyage à travers le possible bancaire. -> (…)


    Extrait Guy Grandgirard, président de l’association de défense des consommateurs ADC France : En juillet 2017, c’était le boom des cryptomonnaies et du bitcoin. (…) En mai-juin 2018, le bitcoin s’est cassé la figure, alors ils ont décidé de se diversifier ». (…) Le préjudice ? « On est très largement au-delà du milliard au niveau international (…) s’agace Guy Grandgirard. En France actuellement, l’association a recensé « plusieurs individus à plus de 500 000 euros de préjudice ». « On a des consommateurs escroqués en millions. La moyenne, c’était 30 000 euros de préjudice pour les diamants. On était à 50 000 pour les cryptomonnaies. Le vin, c’est dans les 5 000 à 30 000 euros et les vaches pas plus de 7 000. -> (…)



    TLG.jpg

    © Tous droits réservés