un sacré guignol ce directeur de la BRI. Il ferait mieux d’encourager ces homologues a prendre la train en marche avant que le dernier wagon ait quitté le quai !