Les monnaies numériques “intrinsèquement instables” selon la BCE



  • Les monnaies numériques “intrinsèquement instables” selon la BCE

    La Banque centrale européenne a publié un nouveau rapport sur les monnaies numériques hier, les décrivant comme «intrinsèquement instables”, mais novatrices dans le domaine des paiements.

    La banque centrale européenne, qui supervise les banques centrales des différents pays de la zone euro, avait déjà indiqué dans un rapport publié en 2012 que les monnaies numériques pourraient influer sur la capacité de la BCE à fonctionner. Cependant, les monnaies virtuelles n’étaient pas vues comme une menace directe pour ses opérations en raison de son manque d’adoption généralisée chez les consommateurs et les entreprises.

    Les auteurs du rapport indiquent :

    Bien que les systèmes monétaires virtuels ne sont pas libellés en euros, ils ont un potentiel d’ impact sur la politique monétaire et la stabilité des prix, la stabilité financière et le bon fonctionnement des systèmes de paiement dans la zone euro.

    Ce point de vue fait écho à un rapport publié l’année dernière par la Banque d’Angleterre, qui en Septembre a reconnu que, si largement adopté, Bitcoin pourrait “gravement nuire” à sa capacité à gouverner le système monétaire du Royaume-Uni. La Banque d’Angleterre a déclaré dans une étude publiée le mois dernier que cette technologie pourrait changer fondamentalement la façon dont fonctionnent les banques centrales.

    LA PERTURBATION DES PAIEMENTS TRANSFRONTALIERS

    La BCE a souligné un certain nombre de domaines dans lesquels le développement des monnaies numériques pourrait largement influer sur le secteur des paiements traditionnels, notant que les défauts de l’écosystème actuel pourraient être l’occasion pour cette technologie de s’épanouir sur le long terme.

    Le rapport précise que les monnaies numériques comme Bitcoin, compte tenu de leurs structures de coûts, font de la technologie une option potentiellement attrayante pour les transferts de fonds nationaux et internationaux. Cependant la BCE continue de dire qu’un obstacle important à une adoption plus large reste le manque de protections centralisées pour ceux qui choisissent d’utiliser ces devises numériques.

    LA BCE SOULIGNE LE RISQUE DE “SCAMCOINS”

    En plus d’avertir les différentes banques sur les devises numériques, notamment sur le manque de transparence et la volatilité des marchés, la BCE a également porté son attention sur la croissance des altcoins.

    Le rapport suggère que des altcoins pourraient un jour servir de futurs réseaux de paiement qui, aux yeux de la BCE, pourraient rivaliser avec Bitcoin en raison des différences dans leur conception, leurs propriétés et leur distribution.

    Le rapport montre ainsi comment les altcoins augmentent les risques pour les investisseurs en raison de l’opacité de certains projets, ajoutant:

    Il est trop tôt pour dire ce que sera l ‘avenir de ces altcoins. Un grand nombre d’entre eux ne pourrait être rien de plus que des “scamcoins”, c’ est à dire des systèmes monétaires virtuels qui sont créés avec pour objectif principal d’escroquer les investisseurs et les utilisateurs naïfs.

    Le rapport complet de la BCE sur les monnaies numériques peut être trouvé ici

    Source : Coindesk

    N’hésitez pas à réagir par un commentaire ci-dessous, à signaler une quelconque coquille ou bug par un mail, et à partager l’article sur les réseaux sociaux pour améliorer la visibilité du site. Si vous ne comprenez pas un mot jetez un coup d’oeil au lexique. A bientôt sur le forum.

    Cet article Les monnaies numériques “intrinsèquement instables” selon la BCE est issue du site Le Coin Coin.


Se connecter pour répondre