Et si un grand État ou gde in st. financière..



  • Si un État comme USA, RPC, RUSSIE… ( ou la FED, LA BOJ) créait disons 15000 nouveaux nœuds Bitcoin, ne pourrait-il pas prendre le contrôle de la block-chain et la modifier à son avantage en supprimant par exemple la limite des 21 000 000 de bitcoin, la taille des blocks etc…? La puissance financière et structurelle de ces entités peut le leur permettre me semble-t-il. Votre avis…



  • Je pense bien qu’ils travaillent dessus. En tout cas sur un moyens de contrôler les cryptomonnaies. Car si une est contrôlée, les utilisateurs iront sur une autre…


  • Modérateur

    J’ai déjà omis cette hypothèse ! La Chine le fait déjà sur BTG. Par contre même si un état a plus de la moitié des fonds en bitcoin est-il possible qu’ils arrivent a changer le code source afin d’augmenter la limite des 21m ?
    Je pense pas que cela soit possible, puis ils y perdraient plus a faire ça. Après pour réguler le prix, l’émission monétaire ect… pk pas … En espérant que ça n’arrive jamais bien entendu.

    D’ailleurs il y a une limite d’achat en bitcoin non ? Impossible d’acheter 1000 btc d’un coup il me semble si ?


  • Modérateur

    Quoi que acheter 1000 btc c’est possible… Local bitcoin t’achète tout + annonce d’achat btc sur les forums ect… Tout est possible finalement. Mais changer la limite ça parait quand même “impossible” (en tous cas a l’heure actuel)


  • Modérateur

    Ils peuvent toujours changer le code source, mais on appel ceci un fork. Il y aura ceux qui acceptent la nouvelle version et ceux resterons sur l’ancienne. Après les utilisateurs feront leurs choix.

    Si un gouvernement voulais prendre la main sur le bitcoin par exemple, ils le feraient plus en douce en prenant plus de 50% des noeuds ou alors en introduisant des backdors ou que sais je encore dans le code source original.


  • Modérateur

    Un fork qui augmente la limite de 21m ? Non c’est une destruction. pas un fork



  • Je pense que la meilleure manière de prendre la main sur le Bitcoin sera de manipuler ses cours à travers les futures que va lancer le CME à partir du 18 décembre. Les gouvernements et les banques sont très intéressés. Ça va swinguer.
    Pour ceux qui lisent l’anglais, un excellent article faisant partie d’un triptyque à propos des futures du CME ici :
    https://news.bitcoin.com/the-writing-on-the-wall-what-will-cme-bitcoin-futures-do-to-the-price/



  • Alors on voit actuellement de nombreuses attaques sur la blockchain BTG et il semble que cela vienne de Chine.
    Les gouvernements essaieront tous de contrôler plus ou moins les crypto monnaies mais ce ne sont pas les états qui me font le plus peur mais les banques.

    Le monde financier gouverne le monde et non pas les états donc on peu plus craindre les banques que les états.



  • @impassenet Absolument !! Les banques sentent qu’elles perdent le contrôle de nombreux de leurs privilèges. Elles comprennent enfin que leurs torchons de monnaie papier ne représentent plus la valeur centrale, ce qui nuit aux milliardaires qui les contrôlent. Entendez-vous comment elles jettent l’anathème sur les cryptos sous prétexte de blanchiment d’argent, pour rendre le Bitcoin illégal ? Mais leurs milliards placés dans les paradis fiscaux ne sont-t-ils pas du blanchiment ?



  • @tryfolium Ils s’en foutent d’ou viennent l’argent que ce soit du blanchiment ou autre.
    Exemple les banques Suisses qui ont récupéré l’or et les différentes valeurs volées durant la 2nd guerre…

    Il faut se dire que ces personnes ne pensent qu’aux profits et si ils peuvent faire du fric sur le BTC ils en feront.



  • @impassenet Oui bien sûr, mais le contrôler ce serait mieux pour elles ? Non ? C’est pourquoi on vois beaucoup d’États vouloir créer leur cryptomonnaie (Crypto-rouble, Petro au Venezuela, etc…)



  • @Tryfolium Tu as tout à fait raison



  • Témoignage de l’appétit des institutionnels pour le Bitcoin : la course est engagée entre Chicago Board Options Exchange (Nasdaq : CBOE) et Chicago Mercantile Exchange Group (CME) pour le lancement de leurs Futures.
    CBOE vient d’annoncer que le trading de leur futures sur Bitcoin commencera le 10 décembre, soit une semaine avant celle précédemment annoncée par CME.
    Comment cela influencera-t-il le cours du Bitcoin ?? En tout cas, cela contribue à le légitimer un peu plus. On n’a pas fini de le voir grimper.


  • Modérateur

    @tryfolium c’est sur. Mais je pense que ça risque de compliquer la vie de ceux qui faisait du day traiding en amateur.


 

A voir également