C'est reparti!



  • Après 3 belles pistes noires en l’espace de 3 semaines, les personnes prètes pour une nouvelles assencion sont attendus au cryptocabines 😜 (C’est mon avis purement spéculatif en tenant comptes des indices graphiques)

    Bonne soirée à tous 😎



  • Salut, l’été n’a pas encore commencer, t’es sûr de ton pronostique ? :p
    Bonne soirée a toi aussi !



  • @cryptogains Non mais si quelqu’un me dit qu’il est sûr de son pronostic en parlant de cryptomonnaie je peux être sûr qu’il ne sais pas de quoi il parle! 😉

    J’interprète simplement divers graphes selon mes expériences passées (aucune valeur sûr évidemment)

    Un superbe W avec un soupçon d’intuition!

    Voila tout 😊



  • Bon pronostic 😉



  • @vix18 tu as fait du trading ? J’ai noté un double marteau hier en journalier et la belle remontée (logique) aujourd’hui !



  • @cryptogains l’été c’est pas le 21 juin ?! Il ne faut pas se fier à cela, juste au niveau des prix !



  • @maisoùvalemonde techniquement c’est le 21 juin 😉 c’est juste qu’il y aurait, a priori, une saisonnalité dans le marché des cryptos, sauf que depuis le début de l’année il a explosé, et il y a toujours beaucoup de nouveaux arrivants, donc l’histoire des saisons j’y crois moyen (d’où le smiley a la fin de ma phrase dans le post précédent), à moins que quelqu’un me donne des arguments valables !

    Donc oui le market cap devrait continuellement augmenter, avec évidemment des chutes modérée comme on en as connu ces derniers jours, entre la congestion d’ethereum, la fausse annonce de la mort de son créateur, la mise en place de segwit sur bitcoin, toujours des news…etc etc etc ^^



  • @maisoùvalemonde Pas vraiment, Je fais un peu d’annalyse fondamentale, mais rien de bien folichon.
    J’aime rappeler que “celui qui crois pouvoir deviner comment va se comporter le marché des crypto en se basant sur le marché fiat est un fou” 😜
    La seul chose qui est sûr c’est que la demande est croissante et le prix va continuer de monter à grands coups de joies et de dépressions grandissantes elles aussi 😂 car Blockchain est tout simplement la seule solution actuelle potentiellement viable à nôtre système économique endetté jusqu’à l’os. La prochaine crise est imminente, je nous donne 3 ans (je rapelle que c’est seulement mon avis)!

    ABE salut



  • @cryptogains Yes 🙂 après la saisonnalité des marchés existent aussi sur les marchés boursiers de devisent etc. Il y a un dicton célèbre “Sell in may and go away”. Mais evidemment il ce n’est pas toujours vrai ! Bien sûr il faut conserver 🙂



  • @vix18 Oui mais bon je pense que la dette des Etats arrange bien tout le monde. Il faut pas rêver les pays occidentaux et “riches” ne l’a rembourseront jamais 🙂 La seule chose qui me freine avec les cryptomonnaies c’est justement que j’imagine mal le capitalisme (qui fait la part belle à l’injustice) apprécié cela, car les requins apprécient de pouvoir s’endetter pour tenter de faire de l’argent avec différents projets. Trump, a bien monté son empire en empruntant sans arrêt…Donc je ne sais pas…



  • @maisoùvalemonde Chaque révolution en son temps! Aucun roi ne demeure à jamais 😉
    C’est facil d’être pauvre mais très dûr de rester riche.
    Le Pouvoir est illusoire lorsque la confiance n’est plus là.

    Comme je disais plus haut “une intuition” la dette des États dépasse de plus de 100% la limite qu’ils s’étaient fixé (voir 300%)
    Les investisseurs veulent revoir leur argent alors les États prélèvent + toujours + et les travailleurs et entrepreneurs s’ésoufflent et peinent à produire puisque pour cela il faut de l’argent et que les investisseurs demandent toujours plus d’intérêt pour équilibrer le risque…

    Résumons:
    Les investisseurs prêtent à une élite (l’État est bon client) avec des taux d’intérêt de 20-30% aujourdhui parceque ils sont persuadés de revoir leur argent

    Les entreprises travaillent 2x plus pour gagner 2x moins car il faut emprunter pour élargir les revenus de celle-ci

    Et au bout de la chaine les travailleurs doivent payer et de plus en plus metre leur santé en jeu pour faire un profit dérisoire qui sera prélevé par un Etat endetté (c’est ici que la confiance commence à basculé).

    La devise d’un banquier est celle-ci “Je te prète de l’argent pour autant que tu puisse me fournir la preuve que tu n’en à pas besoin”

    En 1973 fin de l’équité. C’est là le point de bascule qui selon moi fera de la crise à venir la plus désastreuse du 21eme siècle. Et quelle belle année que 2023 pour fêter les 50ans d’un mensonge planétaire sur la valeur réelle stockées dans les coffres.

    Beaucoup de gens ignorent que les banques privées on le droit légalement de créer 9€ de monnaie scripturale secondaire pour chaque 1€ déposé dans celle-ci. Si on tiens compte de cela, alors, 900% de l’argent en circulation c’est du vent qui a pour seul valeur la confiance aveugle que l’épargnant a envers sa banque.
    Mais cette même confiance a pris un grand coup en 2008 avec les subprimes. Les prets NINJA c’est ce que je préfaire (ni revenu ni avoirs) personne ne preterait 100€ sans une garantie de retour 😂. Ah suis-je bête les banques l’ont fait, mais elles prètent l’argent des autres car en cas de problème l’État est la pour la sauver en prélevant les gens qui ont déposé et perdu leur argent et lui permettre de recommencer comme un enfant de 3 ans.

    Je connais pas la destinée des cryptocurrences dans le futur. Mais ce qui est certain c’est que pour le moment c’est la seule solution monétaire qui existe pour sortir d’un système qui est mort depuis 1973 et va mourir avec son créateur!

    Ma pensée profonde est
    "rendons à César ce qui est à César($)"

    ABE salut



  • @vix18 J’aurais pas dit mieux 😉
    "Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin."
    Henry Ford
    Citation connu mais toujours actuelle…



  • @vix18 a dit dans C'est reparti! :

    C’est facil d’être pauvre mais très dûr de rester riche.

    ha bon ? depuis quand ?
    Il me semble que cette opinion est très bourgeoise. Il faut expérimenter les deux pour pragmatiquement se rendre compte que c’est en réalité tout le contraire. Surtout dans un monde sous dominance économique ou ce n’est plus le mérite, le savoir ou la force qui fait le spécimen alpha de la faune, mais ses possessions en terme de valeurs marchandes. Un monde donc ou fatalement, pour gagner plus (et je ne parle pas de facilité,n je parle juste de gains…), il faut déjà en avoir beaucoup. Un monde, tu le vois bien, où pragmatiquement, l’argent appel l’argent.
    Bien sûre, il faut aussi s’en soucier… mais est-ce ça la difficulté à laquelle tout le monde doit faire face dans sa vie ? se soucier de son futur ? Tout le monde en bonne santé morale fait ça… pauvre ou pas. Mais ok, il y en aura des gros, des petits, des beaux, des moches, des forts, des faibles… mais surtout des pauvres et des riches, et pour les riches, peu importe qu’ils soient petit gros moche ou cons… ça sera d’emblé plus facile non ?
    c’est la réalité n’est ce pas ? C’est ce que j’ai vu en RCA, en RDC, en Chine, en Thaïlande, en France, en Italie, en Allemagne, Au Perou… mais j’ai pas tout vu encore… où est ce différent que j’aille m’y installer si on veut bien d’âmes généreuses, honnêtes et serviables ? ça m’intéresse.

    Le Pouvoir est illusoire lorsque la confiance n’est plus là

    Dans le meilleur des cas de l’exercice de ce dit pouvoir. Pas dans une dictature ou la confiance est une obligation absolue. L’histoire le montre bien. Très peu de culture générale suffit à démontrer cela. Il faut noter que une dictature se prédit par le fait de la mise en place de mécanismes de réductions difficilement altérables et qui contribue d’une manière ou d’une autre à un phénomène de castes. On est bien dans ce cas de devenir peut être ?

    Pour le reste de tes analyses sur un sujet que tu maîtrise visiblement plus que la philo ou la politique, je trouve tout le reste de tes commentaires très enrichissants.

    Les investisseurs prêtent à une élite (l’État est bon client)

    Disons que l’élite se redéfini actuellement par sa capacité à garantir en cas de perte un retour sur valeur (donc une élite qui n’est pas intellectuelle, mais qui est surtout propriétaire de biens à forte valeur, dans le sens du mot exact, ce n’est donc pas une élite, mais une dominance qui n’est pas naturelle).
    Dans un tel contexte ou ni la morale ni le sens naturel des choses (qui d’ailleurs parfois s’opposent) n’a plus de sens, oui, l’État est donc devenu très bon client… mieux même… très bon serviteur de lobbys.
    Il arrive même que dans un tel système ou les mots n’ont plus leur sens, on puisse faire d’un candidat un objet de commerce dont on favorise la publicité à outrance (sans même parler de programme dès le départ… et ceci, deux fois d’affilé), puis qu’il devienne président avec 12,5% de votes positifs supposés sans l’once d’une preuve sur l’origine des suffrages comptés et de toujours entendre parler (dans les même médias qui mélange info/faits divers et publicité) de démocratie.
    incroyable, mais d’actualité. Voilà donc redéfini dans un tel monde la notion de
    "l’élite". Et quelle élite… je suis subjugué !

    Il me semble que l’idée sous-jacente de la décentralisation est aussi de rendre un accès global aux données, et non plus de favoriser un lobby dominant dans un contexte unique de gains financiers. Est ce vrai ?

    Alors oui @vix, les banques sont devenues des usuriers aujourd’hui alors que jadis cela était (à juste titre par la force de la logique) comme étant une forme de mafia que de pratiquer ainsi. Pire encore, les banques jouent avec ce qui est le fruit des échanges de travaux rendus, de sorte que parfois, des pauvres gens travaillent pour une misère (parfois même plus assez pour en vivre et ils en crèvent), n’ayant plus d’autre choix que de continuer n’ayant aucun recours légal, aucun soutient.
    Aujourd’hui, c’est uniquement pas toléré, c’est carrément légal et donc soutenu (mais par qui d’autre si ce n’est les imbéciles embrigader dans une propagande active féroce qui se font plumer et les gens, très minoritaires, qui profitent largement de ce genre de système ?). ça ne peut évidemment, il me semble et cela s’observe, que ne créer d’énormes problèmes du fait de cette folie décadente de pseudo élites auto-proclamées par leurs valeurs financières qui au final ne savent même pas survivre sans leur gens (du vécu !). affligeant je trouve.

    Ma pensée profonde (et négative pour le coup) est:
    L’histoire se répète inlassablement et les mêmes tares procures les mêmes effets proportionnellement à la capacité de nuisance des outils à demeure des propriétaires.



  • @cryptogains, salut,
    Oui.
    Tout le problème d’une action est remise en grande partie dans le fait qu’il faille s’accorder sur ces actes (et donc pouvoir communiquer sans que cela ne devienne une pagaille), puis s’organiser éventuellement.
    De plus, avant de pouvoir faire autre chose que de survivre, il faut déjà survivre à ce système (et aller à contre courant est dangereux, surtout pour les plus fragiles).
    Et je ne parle même pas de courage (encore moins d’audace) à ce stade préalable à toute action consciente/mesurée.
    Les plus aisées et les moins regardant à la besogne qu’ entrainent leurs actes profitent bien sûre de cette complexité pour écraser sur les autres en prenant plus de place que nécessaire (parfois en s’excusant, mais en le faisant quand même…comble du raffinement et de l’hypocrisie confondus je trouve).
    Ne se fait que ce qui est rendu possible.



  • @jerome___ Tes réponses son très pertinentes j’apprécie beaucoup 😊

    Quand je dis: “c’est facil d’être pauvre mais c’est dur de rester riche”

    Je maintiens ma position! Je m’explique:
    Je parle de richesse utile, je ne parle pas du 1% qui domine nôtre économie aujourd’hui. L’hyper richesse mélangée à un niveau 0 d’éthique humaine rend plus riche.

    Je vais donc modifié ma phrase pour qu’elle sonne plus juste:
    “C’est facil d’être pauvre lais c’est dur de rester éthiquement riche”

    En ce qui concerne le pouvoir et la confiance. Pas de pouvoir sans confiance car la confiance c’est le pouvoir!

    Un dictateur aussi efficace soit-il à besoin de la confiance véritable de ces généraux et accessoirement de la confiance de son peuple.

    Prenons la Corée du Nord, un peuple pris en otage par la peur le mensonge et l’ignorance. Tout pourrais s’arrêter avec la mort d’un seul homme. Mais il est trop généreux dans leur ignorance programmée. Et j’aime croire que avec le temps la confiance programmée d’une minorité dans ce pays va être mise en doute puis mise à mal et cette minorité fera quelque chose de vraiment stupide pour eux mais bénéfique pour la majorité. Quand ce jour viendra car il viendra la confiance véritable fera son apparition. Et c’est vraiment ce que je leurs souhaite.

    En bref une dictature oppressive n’est pas faite pour dûrer un peut comme nôtre oligarchie déguisée en démocratie qui selon moi a pris quelques rides.

    J’aimerai avoir ton avis sur le Bitcoin parceque j’aime beaucoup ton esprit d’annalyse.

    Au plus mal de l’économie en 2009 un outil rempli de transparence, plein de possibilités est publié par un Anonyme
    et 8 ans plus tard il fascine toujours autant… qu’en dis-tu?



  • Bonjour tout le monde,

    Veuillez garder en tête le fait que chaque année les crypto-monnaies baissent considérablement en été, pour remonter vers courant Novembre/Décembre.
    Prenez bien en compte les pendus et les marteaux inversés.

    Bonne journée à vous.



  • @CharlMoro Merci pour ton annalyse voyons maintenant si cette année resemble au précédentes.
    Apparemment oui 😉



  • @vix18
    oui, je comprend mieux, en effet, la phrase ainsi corrigée me semble sonner plus juste dans d’autres cas concrets de la vie.

    Pour la Corée du Nord… mmmmh… je ne pense pas que ça soit aussi simple du fait que l’on parle d’humains et pas de machines. Je pensais exactement comme toi il y a encore dix ans de ça.
    Depuis, mes expériences de vies m’ont montré que la culture, la langue surtout du fait de la logique de pensée qu’elle sous tend (je parle vraiment de la manière de penser et de la corrélation qu’il y a entre une langue et la façon de penser de ceux qui la pratique depuis la naissance), l’usage de tout ceci (les habitudes donc) font partie de la vie d’une personne qui vit dans une nation autant que cette même nation qui propage sa culture. Changer le monde, c’est bien plus changer une culture que tuer un leader.
    Ainsi donc il est possible que des gens protègent leurs bourreaux, tout comme il est possible que l’on veuille à tout prix avoir un grand chef sans que cela ne pose de problème de choix de vie. Il est même possible que une nation imagine que elle détiendrait la raison absolue et que elle pourrait imposer une paix illusoire en venant imposer sa culture par la force et les armes (et on peut bien le voir: ça ne fonctionne pas et ça créé énormément d’injustice et de drames humains).
    Par exemple ici en Thaïlande (chose difficile à comprendre pour un Européen je constate souvent), il y a un roi, mort récemment, qui a régné 70 ans sur la Thaïlande. Ça n’était pas un dictateur pour autant, pourtant je t’assure que le crime de lèse majesté existe bien et que dire du mal du roi ici c’est la prison garantie (et peut être pour très longtemps). Ce roi décédé et adoré de sa population (dont la fortune serait estimée à 35 Milliards d’euros selon une source médiatique peu fiable) avait une politique que je trouve intelligente et n’intervenait que rarement; il privilégiait l’évolution de son éco-système de façon finalement très écologique et humainement adapté à la situation de la Thaïlande, avec beaucoup de sagesse humaine propre à la culture bouddhiste initialement (faut vraiment s’y intéresser pour pouvoir faire la part des choses). Peu importe que la politique me plaise ou pas, c’est pas le sujet… le truc c’est que tu ne fais pas du bien à un pays, tu n’améliore pas une culture, en tuant un leader (et qui va donc le tuer ? qui va s’octroyer le droit suprême de faire cela, au nom de qui et avec quelle légitimité ?).
    Parfois, tu tue un homme idiot et tu en fait un héro pour son peuple par ce geste alors que c’était la pire des bordilles de son vivant. Tuer un leader c’est surtout très risqué pour son peuple, surtout si celui ci n’est pas impliqué dans le fait de vouloir changer de leadership.

    Une dictature oppressive n’est pas faite pour durer, j’espère que tu as raison, je veux y croire aussi. Plus froidement, je pense que cela dépend surtout du niveau d’évolution de conscience de la population concernée. Si on regarde l’histoire de notre espèce, pour le moment, on a vécu plus longtemps des formes (variées mais toute agressives) de dictatures que une forme supérieur de choix de société démocratique (je veux dire… réellement… même si on imaginait que en France on soit en démocratie… ça fait très peu de temps finalement).

    Le travail ne peut pas être fait que sur une chose et ne reposer que sur elle… car c’est justement ne pas comprendre tout le fond du problème que de croire que cela dépend d’une chose ou d’une autre simplement. Il y a des grands ensembles de priorités (la communication en ai un), les gens composent avec et vivent avec ça, bon gré, malgré… il faut d’abord vivre, ensuite, si on a la force morale (parce que parfois, juste vivre ça devient stressant suivant le système et de là ou on naît…) pour faire autre chose que de ce détendre (et donc qu’on est déjà remarquablement chanceux de cette capacité finalement), alors on réfléchit à comment faire pour évoluer et mieux, pour que nous évoluions. Mais bon… y penser seul ne sert à rien si cela n’influence personne d’autre, fatalement.

    bref… c’est l’évolution de la masse qui change le monde, pas le fait de changer de leader ou d’imposer autre chose par défaut. D’où le fait de bien comprendre les mots aussi, c’est important dès la base de tout sujet. Tout est important dans ce qui nous influence à penser ceci plutôt que cela.



  • @CharlMoro salut,
    oui ok, et sinon de manière plus large sur l’échelle du temps, la tendance est à la hausse (forte), non ?
    Je me demande parfois si les réactions du marché n’ont pas un rapport avec les lois fondamentales de thermo-dynamique, existe t il un rapprochement qui aurait été observé entre les deux ? De quels types d’outils mathématique se servent les statisticiens ?

    Comment en stat cela se traduit il par la suite ?
    Existe t il des historiques d’autres exemple applicatifs que la crypto-monnaie sur les marchés qui pourrait être observable ? une pseudo règle existe de ce fait ?



  • Salut Jérôme,
    Bien sûr que la tendance est en hausse forte, l’Ether n’aura aucun soucis a se remettre de cet Été, il est attendu à 500 euros pour fin d’année (ce ne sont que des prévisions).
    Cela peux rejoindre les 3 principes fondamenteaux( 4 si on prend le principe 0) sur certains points, mais à mon humble avis ce n’est que sous un certain angle et je pense que le rapport avec les réactions du marché n’est pas flagrant, après à toi de pousser la chose pour approuver ta théorie ou non.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.