Camille Checkoin



  • Bonjour à tous, je m’appelle Camille, j’ai écrit des spécifications techniques qui permettent de faire de l’argent liquide (billets, pièces, jetons, etc.) à valeur tangible, qui peuvent être créés et échangés de façon décentralisée et sécurisée de la main à la main entre inconnus. J’ai rédigé ça l’année dernière, mais je suis ne taquine pas la com’, pratiquement personne de la vu, encore moins lu. J’ai laissé dormir le truc, mais il y a eu un regain d’intérêt y’a quelques mois, suite à quoi nous avons identifié un problème de communication et de pédagogie (personne ne comprenait rien au truc). J’ai donc fait une petite animation de 45 secondes, que les gens comprennent bien mieux, mais qui fait très peu de vues. Je ne sais pas trop comment faire démarrer le projet. J’ai fait une “Conf” Éclair" vendredi au THSF (Toulouse Hacker ), que j’ai mise en ligne ici pour ceux qui voudraient en savoir davantage. Y’a quelques carences, trolls et digressions, mais ça apporte quand même quelques précisions sur le fonctionnement (j’ai quand même oublié de préciser que la partie géoloc est anonyme, facultative et chiffrable, détail important pour la vie privée). Suite à quoi mon ami PG (Angst sur le forum) qui m’avait déjà un peu aidé l’an dernier m’a conseillé de présenter le projet ici sur CryptoFR. Donc voici, si vous avez des remarques, conseils, ou autre, qui puissent aider à la réalisation du projet ce serait bienvenu !

    Merci à tous,

    Camille.

    checkoin.org



  • @mammique
    Bonjour,
    Quels sont le differences entre ton projet et le bitcoin ou l’ethereum?



  • Bonjour @mattiew, Checkoin n’est pas une monnaie, c’est une couche de transport physique qui permet de faire circuler d’autres monnaies (ou commodités, coupons, etc.), dans le monde réel, de la main à la main, contrairement au crypto-monnaies type Bitcoin ou Ethereum. Checkoin permettrait donc de faire circuler des “cold wallets” Bitcoin ou Ethereum dans le monde physique (sous forme de jetons, billets, cartes à gratter, etc.), c’est donc complémentaire à Bitcoin et Ethereum, difficile de l’y comparer. Pour l’annecdote une partie du réseau Checkoin est basé sur Ethereum. On pourrait comparer Checkoin au protocole IP, mais pour le monde physique, les pièces et les billets seraient les paquets TCP, et le contenu des paquet la valeur tangible, avec pour différence principale qu’il n’y a pas de destinataire, on peut remettre les pièces/billets/jetons à n’importe qui, comme étant de la monnaie. Dis moi si c’est pas clair, je ne suis pas au top avec la com’.



  • Autre précision importante pour la vie privée, c’est que la notion de transaction n’exite pas, ni celle d’utilisateur final ou de porte-monnaie comme pour la plupart des crypto-monnaies. On garantie l’intégrité de la pièce/billet/jeton, mais on ne sais pas dans quelle main il se trouve, ni si il change de main.



  • @mammique
    Merci pour les précisions.
    Désolé pour ma question con, j’ai lu un peu vite le premier post et je ne m’y connais pas trop dans ce domaine.

    Quel est la représentation physique de ces cold wallet, ca serait une sorte de carte bancaire?

    Ca ressemblerais un peu au projet Moneo en son temps sauf qu’au lieu de petite monnaiee il s’agie de cryptocurrenccy?



  • @mattiew la représentation physique des supports est ouverte à l’imagination/innovation/concurrence de ceux qui voudraient se lancer dans leur fabrication. Typiquement ça peut être du papier, carton, plastique, circuit imprimé (pour la version cryto-sécurisée), bois, verre, métal, etc. J’ai mis des exemples ici : https://checkoin.org/home/#examples-of-emcoinsem mais on peut imaginer une infinité de combinaisons. C’est plutôt à destination des petits business, type PME, ou bien des artisans/artistes solo qui voudraient faire des billets/pièces uniques ou en petite séries, mais ça peut aussi être fait à plus grande échelle.

    Non Monéo ça reste de la monnaie virtuelle (argent dette sur les comptes des banques), là avec Checkoin on est dans le monde physique, la valeur se trouve dans la main de celui qui détient la pièce/billet/jeton. Avec Monéo tu utilises la carte pour payer avec de l’argent qui se trouve ailleurs, et tu la gardes. Avec Checkoin la valeur se trouve dans la carte, et tu donnes la carte pour payer, tu ne la récupères pas (comme un billet de 20€ quoi). Dis moi si c’est plus clair, sinon je peux essayer de reformuler :-)

    Merci pour tes question.

    Camille.



  • Bonjour Camille,

    Ton projet équivaut à un kinder surprise avec un QR code == un hash d’un objet (sa photo par ex.) ou un paper wallet d’une crypto ?

    Si c’est ca, je vois pas trop l’intérêt : comment garantir que ton scellé est intègre d’une part et pourquoi utiliser ce système pour s’échanger des bitcoins en lieu et place des wallet actuels / paper wallet d’autre part ?

    William



  • @mammique a dit dans Camille Checkoin :

    Avec Checkoin la valeur se trouve dans la carte, et tu donnes la carte pour payer, tu ne la récupères pas (comme un billet de 20€ quoi). Dis moi si c’est plus clair, sinon je peux essayer de reformuler :-)

    Merci pour tes question.

    Camille.

    Le problème c’est qu’il va falloir créer des supports en très grands nombre. Et garantir un support qui ne pourrais être falsifié va être complexe a réalisé.

    Un autre problème est du coup que le montant de crypto échangé n’est pas sécable. La carte est 100 bitcoins tu achètes forcément un truc de 100 bitcoins, pas plus pas moins?



  • @mattiew Autant un délire un peu arty autour du bitcoin style pepecard, c’est compréhensible : tu joues sur le nombre limité / sur une culture, autant matérialiser de l’argent dématérialisé, ca me semble rétrograde (cf: question précédente) ?



  • @wororke a dit dans Camille Checkoin :

    @mattiew Autant un délire un peu arty autour du bitcoin style pepecard, c’est compréhensible : tu joues sur le nombre limité / sur une culture, autant matérialiser de l’argent dématérialisé, ca me semble rétrograde (cf: question précédente) ?

    Au début je pensais que le principe étais celui d’une carte bancaire sauf qu’au lieu de payer en euros chez le commerçant du coin tu payais en bitcoin.
    Dans ce cas la je trouve que théoriquement ca pourrais avoir une utilité. Théoriquement vu que presque personne n’accepte le bitcoin pour l emoment.



  • @wororke Merci pour tes remarques. C’est justement tout l’intérêt de la techno, de garantir que le scellé est intégré, autrement je n’aurais pas pris la peine de l’écrire :-) C’est tout l’intérêt du truc. Il ne peut pas y avoir l’effet pochette surprise, tout est expliqué dans les documents que j’ai liés. Ce n’est pas pour remplacer le Bitcoin, c’est complémentaire. L’argent liquide à des avantages, comme la confidentialité (il n’y a pas de notion de transaction ni de wallet) car la volonté de suppression du cash par les états/banques nuit à la vie privée, la résistance aux coupures/censures de réseau, d’avoir les valeurs tangibles sans sa poche (comme je le disais ce n’est pas limité au Bitcoin, ça peut être n’importe quoi qui a de la valeur, comme des graines bio, de l’or, etc.), les gens sont déjà habitués à utiliser de l’argent liquide, c’est un geste social et simple, alors que l’utilisation de Bitcoin est bien plus compliquée.



  • @wororke Tu ne peux pas échanger facilement un paper wallet aujourd’hui, tu n’as pas la possibilité de vérifier que la clef privée est bien là sans la découvrir, si tu la découvres tu ne peux plus le passer à quelqu’un d’autre car il n’a pas la garantie que tu n’as pas gardé la clef pour toi et que tu ne vas pas débiter les Bitcoins. Donc tu ne pourras jamais échanger ton paper wallet en toute confiance. La techno Checkoin apporte cette garantie.



  • @mattiew C’est tout le principe de l’argent liquide, c’est pour ça que je le compare à l’argent liquide (qui existe déjà, qui a donc une utilité, mais aussi des inconvénients, tout comme Bitcoin à des inconvénients, Checkoin apporte quelques réponses aux inconvénient du cash actuel et du Bitcoin, c’est complémentaire). L’argent liquide n’est par définition pas sécable, c’est pour ça qu’il y a plusieurs coupures, en billets et pièces, en billets et pièces. Un support Checkoin fonctionne de la même manière, admettons que tu doives payer 21.54€, tu as un billet Checkoin qui vaut 19.65€, tu peux payer avec et compléter le reste avec des pièces et des centimes d’euros. Et tu n’es pas obligé d’exprimer la valeur en euros, si la pièce billet que tu est 0,1g d’or ou bien un bon Total pour un litre d’essence, tu peux utiliser cette unité (essence ou or) comme référence au lieu de l’€. Si l’€ s’écroule demain on pourra vendre le pain avec un prix affiché en litre d’essence qui sera plus stable. Chaque billet/pièce Checkoin renferme une unité de valeur relative aux autres valeurs.



  • @wororke C’est peut être rétrograde, mais le low-tech apporte un certain nombre d’avantages là ou le “tout technologique” peut être dangereux (perte de souveraineté, contrôle, vie privée, patrimoine, etc.). Ça n’a pas vocation à concurrencer les monnaies virtuelles, mais à apporter d’autres solutions dans d’autres domaines. Et aussi à moderniser l’existant, par exemple peu de personnes peuvent échanger des pièces d’or ou d’argent car peu de gens sont numismates ou ont la compétence pour distinguer une vraie pièce d’or ou d’argent d’une fausse. Si des fabricants de pièces d’or ou d’argent rajoutaient la techno Checkoin sur leurs pièces, tout le monde pourrait les utiliser dès demain sans être expert en pièces et métaux précieux.



  • Voici le genre d’actualité inquiétante que l’on voit avancer au quotidien http://www.linfo.re/monde/europe/718949-suede-les-pieces-et-les-billets-en-train-de-disparaitre Je ne sais pas si certains saisissent l’enjeu ici. Je me suis peut-être trompé de site ou de forum. Sauriez-vous me dire s’il faut que je fasse un post spécifique dans une section du forum ou bien si d’autres communautés pourraient être intéressées. Préférablement une communauté concernée par les enjeux de vie privé, de patrimoine et de libertés individuelles plutôt que de technologie pure. Merci à vous ! :-)



  • Bonjour Camille,

    Merci pour tes réponses.

    “Les gens sont déjà habitués à utiliser de l’argent liquide, c’est un geste social et simple, alors que l’utilisation de Bitcoin est bien plus compliquée” --> certes, mais je pense que les cryptos permettent (i) de démat l’argent et (ii) seront de plus en plus simples à utiliser au fur et à mesure que l’écosystème se développera (envoyer un mail était bien galère en 1975). Cela dit, cela n’empêche pas de garder de la monnaie physique si possible. J’imagine bien un parallèle avec la musique où l’essentielle est démat, mais reste quelques vinyles pour la geste et le kiff.

    “tu ne pourras jamais échanger ton paper wallet en toute confiance. La techno Checkoin apporte cette garantie” --> là, je comprends l’intérêt de checkoin ! Il faut voir au cas par cas la balance entre décentralisation (= j’utilise mes bitcoins normalement, sans tiers de confiance) versus checkoin (= je veux transmettre un paper wallet sans révéler ma clef privée, mais en faisant confiance à un tiers de confiance).

    “tout technologique” peut être dangereux (perte de souveraineté, contrôle, vie privée, patrimoine, etc.)" --> je ne suis pas contre la low tech dans la mesure où c’est simple et robuste. En termes de souveraineté, un protocole décentralisée et open source comme bitcoin / eth me rassure plus que Google pay, ou Pay Pal.

    “peu de gens sont numismates ou ont la compétence pour distinguer une vraie pièce d’or ou d’argent d’une fausse. Si des fabricants de pièces d’or ou d’argent rajoutaient la techno Checkoin sur leurs pièces, tout le monde pourrait les utiliser dès demain sans être expert en pièces et métaux précieux” --> je ne vois toujours pas comment tu t’assures que la pièce en or dans checkoin est de bon aloi ? Si j’ai bien suivi, tu places la pièce dans un scellé, mais le problème demeure : comment être sûr que le scellé est bon ? On est là dans un cas limite : comment faire un lien de confiance entre Blockchain et monde extérieur avec un oracle, un scellé, la logistique d’un colis, le suivi d’une bouteille de vin etc…

    Sur l’actu, on est tous ici car on ne veut pas subir un contrôle financier total de la part des autorités / firmes. Les cryptos représentent une alternative dans une société où chaque paiement sera traçable (demain ?). En ce sens, on est plutôt concerné par les enjeux de vie privée, de libertés individuelles, etc… J’espère que tu en prends pas mes critiques personnellement ou négativement. J’essaye juste de comprendre et de tester le modèle. En toute amitié :)

    Will



  • Je suis d’accord avec wororke.
    Ca va crée énormément de logistique pour s’assurer que le checkoin renferme bien le bon montant. Est ce que des officiels seront chargé de cette vérification?



  • Bonsoir @wororke, merci pour ta réponse et tes remarques. Je ne suis pas susceptible, aucun soucis, mais je crains en communication, du coup je me demande comment je m’y prends mal à faire passer mes idées :-p

    Je suis d’accord avec toi au sujet des cryptos, elle seront de plus en plus facile à utiliser, et même si le cash réduit, il en restera toujours, pour le geste, le kiff, l’originalité du support, mais aussi le côté tangible, off-grid, etc.

    Oui à l’origine Checkoin n’était destiné qu’à résoudre le problème de la circulation des paper-wallet de la main à la main. Pour garantir l’intégrité du support et de son contenu (non-dupliqué, non-ouvert, non-falsifié, non-bidouillé, etc.), sans tiers de confiance, uniquement par le support lui-même. Cool que tu en voies l’intérêt, car c’est dans ce point précis que réside le but du projet ! :-) Mais je me suis aperçu que le contenu du support pouvait de pas se limiter à une information (clef privée d’une addresse BTC), mais qu’on pouvait y mettre n’importe quoi qui ait une valeur, y compris quelque chose de physique, comme une pépite d’or, des graines bio, etc.

    Oui c’est entre le low-tech et le hi-tech, car ça archaïse un truc hi-tech comme le Bitcoin, mais ça modernise un truc low-tech comme la frappe et la circulation de pièces d’argent/or. Niveau facilité d’utilisation c’est tout bête, tu scannes l’objet, et l’appli te dit si c’est corrompu ou non, et combien ça vaut.

    “je ne vois toujours pas comment tu t’assures que la pièce en or dans checkoin est de bon aloi ?” → C’est tout le principe de la techno, d’assurer l’intégrité du scellé et du contenu. C’est expliqué dans les 5 premières minutes de la conférence que j’ai mise en lien. Et dans les spécifications aussi (mais en anglais). Donc en gros le scellé doit être conçu de façon à ce que le support soit irréversiblement détruit s’il est ouvert (il y a plein de méthodes pour ça, verre à briser, cachet de cire, circuit imprimé qui auto-détruit la mémoire lors de la première et unique lecture, carte à gratter, etc. cette partie est ouverte à l’imagination et à l’innovation des fabricants). Ensuite pour résumer simplement il y a 3 niveaux de vérifications :

    • la première c’est la géolocalisation du scan, un support dont le déplacement suivrait plusieurs chemins différents sera alors identifié comme corrompu par l’application (la géoloc est anonyme, optionnelle et chiffrable pour des raisons de vie privée),
    • la seconde est que l’application montre à l’utilisateur des infos de vérifications supplémentaires fournies par le fabricant, notamment des images HD du support afin de vérifier son unicité (projections aléatoires de peinture, paillettes, fibres, etc. qui rendent l’objet unique),
    • troisièmement les supports renfermant des valeurs importante peuvent proposer un circuit imprimé qui se branche sur le micro-USB du smartphone, l’appli var récupérer la clef publique du circuit, lui envoie un message alétoire à signer avec sa clef privée (présente uniquement dans le circuit), ce qui permet s’assurer que c’est bien le seul et unique support que ça prétend être,
      Bon après y’a plein d’autres mesures de sécu, mais celles-cis sont les principales. Donc un fabricant de pièces d’or/argent pourrait tout à fait rajouter cette couche de sécu sur ses pièces pour en faciliter l’utilisation par les non-numismates.

    Ouf, il n’y a pas que moi qui s’intéresse à la vie privée ! Oui la disparition du cash est une menace, donc la reprise en main du cash avec ce type de techno peut avoir un avantage. Difficile à tracer car il n’y a pas de notion de transaction ni d’utilisateur (la techno garanti que le support est authentique, mais ne sais pas s’il change de mains, ni entre quelles mains il se trouve).

    J’espère que c’est plus clair, n’hésitez à me faire part d’autres remarques/questions. Merci Will d’avoir pris le temps de me répondre ! :-)

    Camille.



  • Bonjour Camille,

    Merci pour ta réponse très complète. Je pense que tout le monde comprend mieux le fonctionnement de ton appli.

    Personnellement, je trouve que c’est

    • soit réservé aux objets de haute valeur [pièce d’or, bijoux]
    • soit une usine à gaz : pour assurer l’intégrité du scellé, il est nécessaire de géolocaliser, de rendre le scellé unique, d’intégrer un circuit intégré… Je me vois mal investir dans un tel objet (le scellé) pour transporter 20€ en paper wallet, un objet quelconque ou des graines…

    En tout cas, j’espère que le système trouvera son public.

    Will



  • @wororke Bonjour Will, merci pour ta réponse. En effet ça peut être intéressant pour les pièces d’argent/or (timbre de collection ou autre) même si ce n’est pas destiné à ça au départ. Par contre je crois qu’on s’est mal compris pour le reste, ce n’est pas à toi de mettre t’occuper de créer la pièce, c’est au fabricant ! Toi en tant que utilisateur tu ne fait qu’acheter un lot de pièces déjà faites, et tu les dépenses, ou tu en accepte, dans tout les cas c’est un simple scan avec le smartphone, et l’appli te dit simplement si la pièce est corrompue ou non, et combien elle vaut. C’est tout simple. J’ai eu l’idée en découvrant https://satoricoin.jp/en/ ce serait à eux de rajouter cette techno sur leurs produits, toi en tant que utilisateur t’as rien à faire :-) Mais si tu veux faire des pièce ponctuellement, de façon artisanale, artistique, ou bien insérer tes paper wallet dans des pièces vierges préfabriquée tu peux aussi. Mais ce n’est pas l’utilisation première. Merci pour ton retour et les encouragements ! :-)

    Camille.



  • @mammique Le circuit imprimé c’est optionnel, c’est une sécurité en plus, pour 20€ pas besoin.


Se connecter pour répondre