L’ECON pose une chape de plomb sur les plateformes régulées en Europe