La neutralité de Bitcoin, utile en temps de guerre ?