mettre du DOT (polkadot) en stake, hors Exchange

  • -

    Bonjour,

    Il y a quelques temps dans un autre fil de discussion j’écrivais qu’il est plus compliqué de mettre du DOT (ou autre) en stake “tout seul” à partir d’un stockage sur Ledger par exemple que de faire la manip sur un Exchange comme Binance. Au final j’étais parvenu à mettre en stake mes DOTs et j’étais content parce que ça me rapportait exactement pareil que sur Binance mais sans aucune limitation de durée (30, 60 ou 90 jours chez Binance en général).

    À la fin d’un locked staking chez Binance j’ai transféré d’autres DOTs sur ma Ledger, puis j’ai voulu les mettre en stake aussi, par mes propres moyens comme la première fois.

    GROSSE ERREUR.

    Naïvement j’ai suivi le process normal : j’ai bond mes DOTs (frais), j’ai choisi quelques validateurs (frais), j’ai validé la transaction et je me suis retrouvé avec zéro validateur actif.
    Je suis donc passé d’une situation avec X DOTs en stake et un validateur actif qui me rapportaient tous les jours, à une situation avec X+Y DOTs en stake “quelque part” et uniquement des validateurs inactifs, qui donc ne me rapportent rien.
    J’ai nominé d’autres validateurs (frais), sans succès, je ne tombe que sur des inactifs, plusieurs fois de suite.
    Au passage je note qu’un vote de nomination semble annuler tous les précédents : si je vote pour le validateur A, puis que je vote pour le validateur B, non seulement je paye deux fois des frais, mais en plus à la fin je n’ai que le validateur B dans ma liste (c’est visiblement ce qui m’a sorti de mon validateur actif initial, vu que je n’ai pas re-voté pour lui, blagounette).
    Si je veux avoir des chances de tomber sur un validateur actif il faut donc que je vote simultanément pour de nombreux validateurs (frais++).
    À force de payer des frais je n’ai plus beaucoup de DOT qui ne sont pas en bond, donc à la fin j’ai pu me choisir un paquet de 7 validateurs en me disant “ça va le faire”. Non. J’ai juste 7 validateurs inactifs. Je ne sais même pas si il me reste assez de DOT hors-bond pour unbond ceux que j’ai voulu mettre en stake.

    Sérieusement, comment on peut s’en sortir avec des systèmes aussi merdiques ? J’ai vraiment l’impression d’avoir eu une chance de malade lors de mon premier stake hors Binance, d’avoir pu trouver du premier coup un validateur actif.

  • -

    Bon alors le tableau que j’ai brossé de la situation est peut être exagérément noir : il se trouve que j’ai fait mes manip exactement au moment où Ledger a complètement daubé son appli Polkadot. À tel point qu’ils ont sorti il y a quelque jours un avis comme quoi il ne faut surtout plus l’utiliser pour faire des transactions, jusqu’à ce qu’ils sortent une mise à jour.
    En utilisant polkadot.js.org j’ai bien trouvé la totalité de mes DOT en stake chez le validateur que j’avais élu précédemment (celui qui était actif) et mes votes suivants n’ont a priori pas eu d’effet sur mon staking. Il faudra que je vérifie dans le temps, car pour le coup je n’ai plus rien touché comme récompenses depuis cette malencontreuse histoire.

    À suivre…

  • -

    Cool pour la remontée d’info, tu devrais changer ton titre , du genre Eviter de Stake du DOT sur Legder

  • -

    Oui et non, je pense que le correctif sera dispo d’ici moins d’une semaine. Et d’ailleurs la procédure de mise en stake pour DOT est très bien documentée chez Ledger, plutôt facile à suivre, je ne me vois pas les déconseiller sous prétexte qu’ils ont eu un bug une fois sur l’appli Polkadot.

    J’ai commis deux erreurs :

    • la première est d’avoir mis les appli Ledger à jour juste avant de faire ma manip, passant d’une situation stable et connue qui marche à une situation inconnue (et pas d’bol, bug)
    • la seconde est d’avoir insisté côté Ledger sans me documenter AVANT sur comment rajouter du DOT en stake quand on en a déjà, parce qu’en réalité, dès l’étape du bond mon boulot était terminé, alors que je me suis entêté à voter pour trouver un validateur actif, ce qui était aussi inutile que coûteux.

    Je confirme d’ailleurs que j’ai reçu depuis des récompenses, ce qui prouve que tout fonctionne bien côté Polkadot 🙂

  • -

    Petit suivi sur ce sujet. Depuis mes premiers messages j’ai poursuivi le staking de Polkadot hors plateforme d’échange. Ça se passe en général bien, avec des hauts et des bas.
    La difficulté principale avec le staking DOT c’est que, encore plus que le mining sur d’autres cryptomonnaies, c’est une activité qui ne rapporte qu’aux “riches”. C’est à dire qu’on peut assez rapidement se retrouver à staker dans le vide. Le protocole prévoie qu’il ne peut exister qu’un nombre limité de validateurs chez qui poser ses DOT en stake. Il prévoie aussi qu’un validateur ne peut partager les récompenses qu’avec un nombre limité de nominateurs (256 à l’heure actuelle) et qu’au total sur l’ensemble des 50000 nomitateurs qui peuvent voter pour élire des validateurs seuls 22500 recevront une récompense.
    En gros, sous un certain seuil de DOT en stake :

    • on a le droit de dépenser des DOT pour voter et élire des validateurs
    • mais on ne touchera rien car on sera trop bas dans la hiérarchie des nominateurs.
    • même si on est assez haut (dans le pool des 22500) on n’a aucune garantie d’être dans le pool des 256 plus gros nominateurs d’un validateur donné.

    Ajoutons à cela la gestion par “sac” des nominateurs, implémentée (je crois) sur le dernier trimestre 2021. Cette gestion permet à un nominateur ayant moins de DOT que vous en stake d’être prioritaire sur vous en termes de récompense (mais vous pouvez dépenser quelques milli-DOT pour retrouver votre rang légitime). Encore une fois ce sont les plus “riches” qui pourront ajuster fréquemment leur place dans les “bags” de nominateurs et optimiser leurs chances d’avoir une récompense.

    Moralité pour staker du DOT dans de bonnes conditions il faut soit avoir beaucoup de DOT (plus de 300 semble raisonnable actuellement), soit être vigilant quotidiennement pour surveiller le déroulement des élections de validateurs et corriger le tir. Malheureusement, corriger le tir fait perdre 24h, car une fois qu’on atterri mal classé chez un validateur qui à trop de nominateurs c’est perdu pour l’Ère en cours et la seule correction possible c’est de revoter pour l’Ère suivante en supprimant le validateur actuel et éventuellement en le remplaçant par un autre qui a moins de chance d’être saturé (“oversubscribed”). Il faut être vigilant sur sa place dans les “sacs” surtout dès qu’on ajoute quelque nouveaux DOT en stake et vérifier si on peut bénéficier d’un repositionnement dans le “bag” où on se trouve. Je crois que mon record est un gain de ~1850 places.
    N’ayant pas les moyens de choisir la première option (suffisamment de DOT pour ne pas avoir à contrôler tous les jours), je me suis fait un tableau de bord de suivi. J’aspire toutes les heures les informations relatives à mon staking et au validateur chez qui mes DOT sont en stake via des appels aux API de polkadot.subscan.io. Je bricole ces info pour en extraire des indicateurs que j’espère pertinents. La partie bricolage est faite dans Splunk et ça donne un truc comme ça :
    polkadot.png

    Ce tableau de bord m’a pas mal aidé depuis quelques jours puisque j’ai pu éliminer de mes nominations des validateurs chez qui j’étais très souvent mal placé (rank > 256). Malheureusement chaque action corrective (nouveau vote de validateur, changer de place dans le “sac” des nominateurs, …) a un coût…

    Galatheae 1 Reply
  • -

    @patpro Parfois ce projet me donne l’impression d’être une vaste blague… Toujours plus compliqué… Bref tout de même sympa le retour pour ceux qui veulent tenter l’aventure. 🙂

    P 1 Reply
  • -

    @Galatheae Je comprends ton sentiment. Après quand on regarde dedans, il y a des raisons à cette apparente complexité. Notamment certains de ces mécanismes visent à garantir la sécurité du réseau Polkadot contre des actions hostiles. Donc c’est plutôt positif.
    Côté staking pur, tu vas retrouver des limitations similaires sur les autres devises numériques, voire des limitations encore plus fortes (qui peut staker de l’ETH tout seul sachant qu’il faut au moins 32 ETH ?). Devenir validator est presque un boulot à temps plein car la concurrence est dure et qu’il faut faire du lobbying pour que son/ses serveurs trouvent des nominators. Etc.
    Par ailleurs, la majorité des gens utilisent des plateformes d’échange pour le staking (DOT, ETH ou autre) et ne verront jamais cette complexité, en prime ils toucheront leurs récompenses avec une répartition probablement plus équitable, et en tout cas une régularité implacable même si ils ne mettent qu’une poignée DOT en stake.