Bitcoin, le contre-exemple au théorème de régression de Mises