Bitcoin et le désastre français