« BITCOIN cata écologique », fin de la légende ?