To fork or not to fork, telle est la question !


  • Etherian

    Depuis une semaine, l’écosystème Ethereum est en ébullition. À la suite du piratage du contrat de The DAO et du vol subséquent de plus de 3,6 millions d’ethers par un…

    Click here to see the full blog post



  • code is law !!



  • Hard fork ou non, je ne sais trop quoi penser. En tout cas je soutiens qu’il y a trop d’argent en jeu actuellement sur Ethereum pour un système qui n’en mérite à ce stade pas tant. Et obligatoirement ça biaise son développement. Que des gens souhaitent être sur le bateau Ethereum, ok. Mais là on parle de theDAO, dans lequel il y a eu un investissement massif et inconsidéré qui n’était pas vital pour Ethereum. Ca devait servir d’exemple. Et maintenant qu’on découvre que theDAO est loin de proposer des investissements sécurisés, on doit faire un hard fork pour conserver un semblant de crédibilité, pas pour theDAO qui à mon avis est mort, mais pour Ethereum qui doit pouvoir proposer d’être utilisé pour d’autres DAO à venir pour rester crédible. Quand même, 50 millions d’euros ont pu être dérobés via quelques lignes de code, je trouve ça dingue comme montant. Et ce n’est qu’une goutte d’eau puisque la somme ne représente pas la totalité des investissement sur theDAO, et encore moins la masse totale investie dans cette blockchain.
    Je soutien que la personne qui a exploité une faille ne doit pas pouvoir récupérer les fonds (soft fork). Mais que l’on modifie Ethereum, c’est pas un peu violent comme solution ? Le hard fork ne va-t-il pas générer d’autres inconvénients dans le futur ?

    Peut-être faudrait-il faire comme les Anglais, se libérer de la pression financière internationale pour pouvoir mieux se révolutionner. Et ne pas faire de hard fork, y aura rien de plus efficace :D Bon je dis ca sur le ton de la plaisanterie, peu m’importe le résultat je ne possède que peu d’ether.

    Quoiqu’il en soit, et c’est bien dommage, theDAO a sérieusement entaché la crédibilité d’Ethereum.