Pi Network, le futur de la crypto-monnaie?

  • -

    Bonjour,

    Je lance ce sujet sur cette nouvelle crypto-monnaie nommé Pi par des chercheur et docteur de la prestigieuse école de Stanford aux Etats-Unis. D’après les derniers chiffres, elle réunis déjà pas moins de 5 millions d’utilisateurs et le nombre de mineur ne cesse de croître. Le principe de cette crypto monnaie est assez simple, elle peut être “miné” (le terme le plus approprié serait distribution de pi) grâce à notre smartphone en nous connectant 1 fois tous les jours, sans utilisé les ressources de notre smartphone. Pour rejoindre le projet, les nouveaux mineurs doivent être obligatoirement parrainer (si vous souhaitez rejoindre le projet, vous pouvez mettre mon code: cacawouetes). Plus une personne à de filleul, plus cette personne “minera” rapidement des pi. Info a savoir également, des halving ont lieu, diminuant ainsi notre “minage”, lorsqu’un nombre précis de mineur est atteint, le prochain aura lieu lors du passage des 10 millions de mineurs, je vous conseille donc de rejoindre au plus vite le projet.
    Pour finir, afin de vous motiver à rejoindre le projet, les premiers échanges de pi contre des services ou des objet, évalue le Pi à 100$ par Pi sachant que chaque filleul que vous parrainer vous rapporte 0,20 Pi/ heure.
    J’espère que mes explications sur ce projet sont clairs, dans le cas contraire je vous conseille de regarder les vidéo de Mineur 2 Pi sur youtube qui explique plus précisément le projet.
    Je vous souhaite une bonne journée et peut être à bientôt sur les chats de Pi network.

    Prinkek 1 Reply
  • -

    @cacawouetes

    J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de raccourci dans ton discours qui aident à embellir la mariée.

    Il y a pas mal d’infos intéressantes sur ce billet de Cryptoast https://cryptoast.fr/pi-project-blockchain-analyse-avis-explications/

    Pour moi si il y a un doute il n’y a pas de doute donc je passe mon tour. Mais certains membres plus avisés sauront valider ou non mon avis.

  • -

    Bonjour @Prinkek

    j’ai lu le billet de Cryptoast sur le pi, et je me rend très vite compte que ce billet date d’environ 1 an, ce qui peut justifier des doutes de ton côté. Or, depuis quelques mois, de nombreux changement ont eu lieu, je te propose donc, si tu le souhaites, de t’intéresse un peu plus à ce projet, au lieu de rester sur des connaissances obsolète.

  • -

    J’invoque l’avis de @Happycrypto je vous prie !

    Bless

    Happycrypto 1 Reply
  • -

    @Prinkek a dit dans Pi Network, le futur de la crypto-monnaie? :

    J’invoque l’avis de @Happycrypto je vous prie !

    Tu me fais flippé…

    text alternatif

    Sinon perso aucun intérêt ça m’ intéresse même pas…

    Du temps perdu et je veux filer mes data a personne encore moins sur des serveurs a Stanford USA…

    Pour l’avis des pros je te laisse creuser le sujet 😉

    https://cryptofr.com/topic/18986/pi-network-le-futur-qui-nous-tend-les-bras

    https://cryptofr.com/topic/18851/réseau-pi-cryptomonnaie-gratuite/121page=7

    Un super article sur le sujet :

    Extraits:

    Mise en garde s’agissant des data
    Il s’agit probablement là du point le plus critique du Projet Pi

    Pas un jour ne se passe sans que l’actualité nous le rappelle : les données personnelles sont un trésor particulièrement convoité et de nombreux acteurs malveillants sont prêts à déployer des stratégies très élaborées pour y accéder !

    C’est ainsi avec cette grille de lecture qu’il convient d’appréhender le Projet Pi. En effet, la start-up dont ont ignore pour ainsi dire tout d’un point de vue réglementaire et légal, est en ce moment même en train d’agréger un incroyable trésor de guerre, en récupérant pour chaque nouvel inscrit :

    une adresse mail valide,
    un numéro de téléphone valide (selon pays),
    une adresse IP,
    des métadonnées pertinentes (le cercle de confiance : des amis et des proches bien souvent)
    Le tout, pour une communauté dont on rappellera qu’elle est par défaut :

    amateur de crypto (donc à 95% utilisatrice de services d’exchanges ou de wallet en ligne),
    plutôt peu méfiante, s’agissant de communiquer des informations sans se poser trop de questions.
    En bref, une exceptionnelle base de données ultra-spécifique dont il est en l’état absolument impossible de savoir à quelles fins elle pourrait servir. Cette base de données, vraisemblablement stockée sur un serveur à Stanford ou dans les locaux de SocialChain dans des conditions inconnues, représente le St Graal pour tout hacker désireux de s’amuser à tester la solidité de votre sécurité numérique ou à pratiquer du social engineering dans les conditions les plus favorables qui soient.

    En effet, le site officiel est exempt de la moindre information légale, pas plus que l’Application mobile de minage. Où sont stockées les data ? Quelles sont les conditions de leur conservation ?

    Et pour les utilisateurs européens, Pi est-il conforme à la RGPD ? (j’avance un spoiler : probablement pas).

    Conclusion
    (La question posée en début de dossier était rhétorique : le monde n’a PAS besoin d’un nouveau Bitcoin !)

    Ce point étant clarifié, le Pi Project présentait un profil des plus suspect : une logique de parrains et de filleuls sortie d’un dépliant de vente Tupperware, des imprécisions impardonnables, une équipe (initialement) aux abonnés absents…

    Mais, à mesure des investigations, apparaît un projet qui, s’il ne s’annonce pas révolutionnaire en dépit de grandes envolées lyriques (le classique « une monnaie pour, et par le peuple »), présente malgré tout du potentiel.

    Choisir Stellar est également élégant et le fait que l’équipe évolue dans l’écosystème d’une université aussi réputée que Stanford est plutôt de nature à donner confiance.

    Pour autant, il existe encore pour l’heure beaucoup d’incertitudes sur la finalité réelle de l’entreprise. En effet Pi Project pourrait ne représenter finalement qu’une expérience sociale ayant vocation à tirer des enseignements pour un tout autre usage ( le degré de crédulité ou d’acceptation d’une population donnée auquel on soumet une nouvelle crypto par exemple).

    Si le projet échoue et disparaît (comme 90% des initiatives blockchain, on le rappellera), soyez en tout cas certain d’une chose : vous n’aurez pas gagné d’argent mais quelqu’un en aura gagné avec vos data.

    Souhaitons malgré tout que les motivations qui animent l’équipe derrière le Projet Pi soient sincères. En effet, le secteur crypto a besoin de grands projets fédérateurs, de nature à dynamiser l’industrie et à catalyser l’intérêt du grand public. Pi sera peut-être de ceux-là.

    Cqfd ?

    https://cryptoast.fr/pi-project-blockchain-analyse-avis-explications/

    Recherches google Pi network scam

  • -

    L’oracle a parlé !!!
    God

    Merci @Happycrypto !

Log in to reply
 

A voir également