Acheter un morceau d’une maison, grâce à la Blockchain !

  • -

    24a000a1-4606-4028-bba5-9ceecd93b932-image.png

    Devant ce titre très accrocheur, vous allez pouvoir découvrir que désormais, en France, il est possible d’être propriétaire d’un bien immobilier à l’étranger via la Blockchain.

    En effet avec les blockchains, il devient possible de posséder une fraction d’un bien physique, en découpant la propriété en de multiples titres virtuels, représentés par autant de tokens numériques. La preuve ? Je viens d’acheter un morceau de maison aux États-Unis, sans sortir de France et en n’utilisant que des blockchains et des cryptomonnaies.

    Glossaire : Ethereum, ERC-20, Smart Contrat, Quésako ?

    L’Ethereum (ETH) est un « concurrent » du Bitcoin, le plus connu. A la différence que celui-ci a été une révolution même au sein de la blockchain, en intégrant un système de Smart Contract.

    Le Smart Contract, lui, peut ressembler à un « accord de principe« , sous forme de contrat informatique. Il exécute automatiquement des conditions définies inscrites dans la blockchain.

    J’en parlerai sûrement dans un autre article, mais par exemple la société d’assurances Axa s’est associé au projet Fizzy qui, pour simplifier les choses, vous rembourse automatiquement en cas de réservation d’un vol et que l’avion arrive avec plus de 2 heures de retard. On retrouve donc nos conditions (si l’avion a plus de 2 heures de retard alors…) et l’exécution du contrat (… je rembourse tous les passagers qui sont inscrits dans ce contrat sur la blockchain). C’est simple, efficace, non modifiable et IN-STAN-TA-NÉ (si mon banquier me lisait…).

    Revenons à nos moutons, il ne nous reste plus qu’à aborder le sujet de l’ERC-20. Pour faire simple également, il s’agit d’un standard que « chacun » (bon là il faut un peu de « skills » comme on dit, avant de pouvoir déployer cela) peut décider d’intégrer dans son projet. Il se retrouve à utiliser la blockchain Ethereum qui, elle, est extrêmement reconnue et utilisée.

    Revenons à nos jetons

    Rentrons maintenant dans le vif du sujet. Grâce à la blockchain, on dit que tout peut se « tokeniser« . Entendez par-là réduire en petites miettes un gros projet (par exemple un immeuble parisien dans le 15e à Paris d’une valeur de 26 millions d’euros) et proposez-le en milliers de parts sur la blockchain (true story) !

    Vous voici donc propriétaire d’un millième d’un appartement qui en vaut bien plus que vous n’en gagnerez peut-être dans votre vie.

    Bon, ici les choses sont simplifiées, mais vous avez compris l’idée !
    Exemple de la tokenisation d’un bien.

    4422ae42-0018-41cf-a1f2-0784e5e59fe0-image.png

    RealT, comment ça marche ?

    L’entreprise, composée d’entrepreneurs de la blockchain, de la finance, de l’immobilier, d’avocats spécialisés et de développeurs, a permis de lancer ce projet permettant au simple commun des mortels de pouvoir investir dans un bien immobilier, quel que soit le pécule disponible. Pas de crédits, pas d’apports, mais aussi pas d’acquisition à 100 % donc n’espérez pas y mettre les pieds.

    Elle est située en Floride où la crypto-monnaie n’est pas considérée comme une monnaie à part entière et où vous pouvez donc y effectuer des transactions sans avoir besoin de licence.

    Petit mot que le créateur a pu me communiquer :

    « My brother and I spent a good part of our lives in Europe. We are Canadien citizens, I live in the US for the past 23 years.
    Jean Marc and I have been in Real easte for the most part of our professional lives and in crypto for the past 8–9 years.
    Our partner Gary, has been a significant player in the financial and real estate industry for the past 40–45 years.
    RealT came as part of an union of our experience and passions The company is a US company.
    For Gary, Jean Marc and I Defi has changed the way we see investment and access to investments. »
    
    Remy Jacobson — Chairman of the Board
    

    Et voici le board au complet : https://realt.co/fr/equipe/

    Aspect juridique

    La société étant basée aux États-Unis, vous devez signer un contrat via la plateforme très reconnue « DocuSign » qui permet de valider un contrat, sans modification/magouille au niveau du document, et d’apposer une signature numérique avec empreinte non falsifiable.
    Explication du fonctionnement lors d’une transaction d’acquisition.

    20e29b80-a0ca-4a40-8af2-748520917902-image.png

    De plus, il est impératif de faire un KYC (Know Your Customer) afin de valider votre identité. En France, nous sommes assez habitués de ces procédures, lorsque nous souhaitons ouvrir un compte ou un service lié à un organisme important. Il suffit de fournir un justificatif d’identité, ainsi que quelques informations concernant votre pédigrée.

    Aspect technique

    Concernant la blockchain, une fois votre contrat signé, vous allez donc être whitelisté afin d’être intégré au Smart Contract concernant le domicile dont vous avez acquis une partie. Ainsi vous percevrez votre loyer tous les jours : là aussi l’avantage de la blockchain et son absence de « frais bancaires ».

    Les paiements se font en DAI qui est donc un token ERC-20, transférable en ETH, BTC, USD, EUR ou en n’importe quel autre symbole souhaité.
    En plus de ces paiements, vous restez propriétaire de votre part du bien immobilier et pouvez donc le revendre après 1 an si ça vous chante. Pour le moment, la valeur de la revente semble fixe, mais une fois le bien totalement cédé, je suppose que le marché sera fluctuant selon l’offre et la demande de ce même bien et selon le coût de la vie locale où il se situe.

    Concernant le coût d’achat, vous pouvez obtenir une part d’un bien actuellement entre 50 et 160 $ (environ 45 à 150 €) pour obtenir quelques pourcentages du bien.

    Ce prix est basé sur le marché principal du token, qui est réévalué tous les 12 mois via une expertise indépendante et le prix du site est donc actualisé en conséquence. Il existe aussi le marché secondaire qui lui est volatile en fonction de l’offre et de la demande. Tout se passe via la plateforme Uniswap.

    Si tout ceci vous a conquis, n’attendez plus, devenez propriétaire, je serai ravi de pouvoir être votre parrain et vous conseiller au besoin : https://realt.co/ (no ref)

    N’hésitez pas en cas de questions à me remonter l’information ou à en discuter directement sur le groupe Télégram.

    Pour les plus curieux, voici le lien du whitepaper.

    Bon investissement, et n’oubliez pas le Disclaimer classique : « N’investissez jamais plus que ce que vous pouvez vous permettre. »

    Happycrypto 1 Reply
  • -

    Rajout de la FAQ FR pour répondre au plus grand nombre de questions : https://docs.google.com/document/d/1OBIuM552azw7mcCAJM1a4FtEbFcNoMXJJUd0FMTrxZk/edit#

  • -

    This post is deleted!
  • -

    Waow tu as lu leur termes et conditions?

    realt-termes-etconditions.JPG

    Les RealTokens de série offerts sur les sites n’ont pas été enregistrés en vertu de la Securities Act of 1933, telle que modifiée (la Securities Act ) en se fondant sur les dispositions exemptées de l’article 4 (a) (2) de la Securities Act et de la règle 506 du règlement D promulguée en vertu de celle-ci et / ou du règlement S. Les titres vendus par le biais de placements privés sont soumis à restrictions et ne sont pas cotés en bourse et sont donc illiquides. Ni la Securities and Exchange Commission des États-Unis ni aucune commission des valeurs mobilières d’État ou autre autorité de réglementation n’a approuvé, transmis ou approuvé le bien-fondé d’une offre de titres sur ces sites.

    Les RealTokens de série proposés sont de nature hautement spéculative, comportent un degré de risque élevé et ne devraient être achetés que par des personnes qui peuvent se permettre de perdre la totalité de leur investissement. Rien ne garantit que les objectifs commerciaux de RealToken seront atteints ou qu’un marché secondaire se développera jamais pour les intérêts, que ce soit via le site Web de RealToken, via des courtiers enregistrés tiers ou autrement. Investir dans des placements privés nécessite une tolérance au risque élevée, de faibles problèmes de liquidité et des engagements à long terme. Les intérêts vendus ne sont pas assurés par la FDIC, peuvent perdre de la valeur et il n’y a aucune garantie bancaire ou autre.

    Au moins ils annoncent clairement la couleur, vaut quand mieux avoir bien avoir lu leur conditions… !

    Un peu plus loin l’article 3, je ne suis pas sur de la traduction mais ça semble bizarre::

    3- Aucun conseil financier

    RealToken n’est pas un courtier inscrit, un portail de financement ou un conseiller en placement et n’exerce aucune activité qui nécessiterait une telle inscription. Aucune des informations contenues sur les Sites ne constitue une recommandation de RealToken ou de ses sociétés affiliées d’acheter ou de vendre des titres ou autres actifs. Les informations contenues dans les Sites ont été préparées sans référence aux besoins d’investissement ou à la situation financière d’un utilisateur particulier. Les sites n’offrent pas de conseils financiers et ne recommandent pas d’investissements. Nous vous recommandons de consulter des professionnels qualifiés avant d’effectuer des investissements réels ou des décisions financières.
    Les informations disponibles sur les sites ne sont pas proposées à titre de conseil financier et ne doivent pas être à la base d’activités financières réelles. Nous ne sommes pas responsables de la confiance accordée aux informations disponibles sur les sites par vous ou toute personne que vous pourriez informer de son contenu.

    https://realt.co/terms-and-conditions/

    xxHell 1 Reply
  • -

    Oui comme tout disclaimer classique, rien ne m’as choqué ?!

    Si tu veux, j’ai le contrat English de 80 pages qui nous lie si tu veux creuser l’affaire, mais ça m’as l’air bien clean vu les précautions.
    Je pense que le site est une vitrine donc pas forcément juridiquement au point dans le détail, par contre les contrats ont l’air bétons, et j’ai bien la propriété de mes tokens.

    Après ils se protègent, comme on le sait tous, des tokens restent que du vent !! Si plus d’ordinateur/internet, adieu la maison.

  • -

    Et voilà la preuve des paiement journalier, “au cas ou” 🙂 Et on peut revendre son token soit via leur site, au prix d’achat donc aucune perte + gain des intérêts.
    Et même si ils ferment boutique, le Smart Contract est “tradable” via Uniswap donc totalement décentralisé, ça me fait moins peur vu que rien de centralisé 🙂

    Et créateurs semblent très accessible.

    dai.png

  • -

Log in to reply