(1) Le contrat autonome était effectivement une bonne piste. (2) La blockchain ne peut en aucun cas garantir que l’emprunteur rembourse l’argent (ceci dit, il faudrait voir en détail les mécanismes standards de lending en crypto) (3) La volatilité d’ETH ou BTC n’a aucun impact sur la valeur du titre numérique que tu émets. (4) Les techno en place (PHP/mysql) ne représentent pas d’obstacles majeurs à l’intégration. Pour les brainstormings et/ou productions de Proof-of-Concept dans un cadre professionnel, je recommande ce type service : http://laboblockchain.com/ (contact@laboblockchain.com) ou bien un simple message via Twitter : https://twitter.com/julienbrg (5) Macron a effectivement « annoncé » un dépoussièrement du Code Monétaire et Financier concernant l’actionnariat des petits porteurs, ce qui est une excellente chose à mon avis (les fameux « minibons »). La mise en place concrète reste un mystère à ce jour. Proposer une “blockchain privée” façon Minitel n’aurait guère de sens.