Baisse du cours : le difficulté du minage se réajuste



  • « L’algorithme de hachage de Bitcoin a été conçu pour s’adapter à la fluctuation des prix et à l’arrivée de nouveaux matériels miniers plus efficaces. La difficulté est ajustée périodiquement (toutes les deux semaines) en fonction de la puissance de hachage déployée par les mineurs sur le réseau. La difficulté a très largement augmenté au fil des dernières années […]. Lundi, la difficulté a diminué de … Continuer la lecture de Baisse du cours : le difficulté du minage se réajuste Source: Bitcoin.fr



  • Je viens de faire une petite recherche sur le net, on est encore à 5T de difficulté, hors en 2016 année de sortie du Antminer S9, on était à 220G.

    Moi je constate que les ASIC commences à montrer leur faiblesse : faire monter trop vite la difficulté par rapport à des fermes de GPU. Pour moi, si la difficulté retombe à un niveau bien plus correcte, je dirais dans les 1T, 2T maxi, le cours va remonter (et les S9 vont repartir de plus belle pendant 1 ou 2 ans avant que le cours se casse la gueule à nouveau).

    Bitmain à voulut se faire du pognon bien trop vite et ça mène leur modèle économique (les ASIC) à leur perte en entrainant tout le monde des cryptos-monnaies alors que de plus en plus de monde et même les pays parles des cryptos.

    A mon avis, ils auraient sortis leurs ASIC avec plus d’écart entre les machines et un hashage plus faible (mais largement plus intéressant que les GPU), il n’y aurait pas eu une telle montée de la difficulté et les problèmes que nous avons maintenant.

    Bref, on verra dans l’avenir, mais en tout cas la sauce ASIC commence à faire boom de tout côtés.



  • Je pense qu’il faut dissocier le cours du bitcoin du minage et en particulier du type de matériel utilisé à cet effet.

    D’un côté on a une monnaie virtuelle très spéculative qui a attiré beaucoup d’acheteurs quand les cours ont flambé et surtout des spéculateurs jouant la forte volatilité de cette crypto.

    D’un autre côté, il y a eu une course à l’équipement de matériel de minage, au fur et à mesure que le cours du BTC grimpait. La difficulté si élevée n’est que le reflet d’un nombre de mineurs trop important !
    Bitmain a simplement joué sur 2 tableaux, fournir des ASIC tout en minant pour lui même. Longtemps, l’offre a été inférieure à la demande, faisant sa fortune. Sauf disparition du BTC, il va se contenter de continuer à sortir de nouveaux ASIC plus économiques et plus performants pour rendre caduques les plus anciens.

    Maintenant que les cours se sont effondrés, certains mineurs ont stoppé leur activité et la difficulté baisse logiquement. Ce raisonnement est tout aussi valable pour le minage par CG.

    N’oublie que derrière chaque ASIC, il y un mineur qui cherche à avoir sa part du gâteau ! C’est plus cette ruée sur le minage qui a fait grimpé la difficulté si fortement avec pour principale conséquence un rendement de plus en plus incertain.



  • @Thierrysud Tu oublis une chose : comme tu le soulignes, les miners veulent leur part du gâteau, donc derrière il y a la volonté de gagner plus toujours plus et toujours plus vite. Ceci a indirectement créer les ASIC avec une forte capacité de minage pour une consommation pas plus importante que les rigs de 6 ou 12 GPUs.

    Le problème viens donc bien des ASIC qui apportent une capacité de minage qu’un rig ne peut apporter. Si Bitmain n’avait pas sorti ça pour répondre à la volonté des miners de gagner toujours plus et toujours plus vite, ils seraient rester sur des fermes de GPUs ; la difficulté n’aurait pas fait alors des bons si rapide.

    C’est donc bien les ASIC qui sont responsable des bonds énormes de la difficulté sur les cryptos, mais cela réponds à une demande, mais le fait d’y répondre à créer ce gouffre et donc ce problème.

    Là beaucoup ont cessés de miner et continues encore de cesser, parce qu’ils gagnes plus rien on a donc toujours cette volonté du fric derrière et non de travailler à sécuriser un réseau ou de simplement gagner de la crypto sur le long terme.

    Le fait qu’il y ait autant d’ASIC qui cesses, permet de faire redescendre la difficulté, hors quand elle aura assez baissé pour que le minage redevienne intéressant à minima (ne serais-ce que gagner quelques cents/jours et non avoir de pertes), ça va miner de plus bel avec les ASIC et sans doute avec des ASIC plus puissant comme le Antminer S15 qui va sortir dans une dizaine de jours d’après le site de Bitmain (entre le 20 et 25 décembre 2018 d’après leur site).

    Hors quand ils vont de nouveau miner, la difficulté va refaire un bon particulièrement important, surtout si certains passent sur les nouveaux Antminer avec une capacité de travail encore plus importante (produisant un bond encore plus grand et une difficulté qui montera alors plus haut que le plus haut enregistré jusqu’à maintenant).

    Hors, plus la diff est élevée plus les coûts de transactions derrières sont importants, hors quand tu vois des coûts genre 6 000 Satoshi pour transférer 30k Satoshi, c’est énorme (20% soit donc presque un quart de pertes) et ça dissuade donc de continuer à investir dans cette crypto.

    Plus les investissements baissent, et plus le cours va mécaniquement se casser la gueule. Donc le seul moyen que ça reparte, c’est que les frais soient moins élevés et pour ça faut une difficulté plus faible et du matériel de minage un minimum rentable. Donc soit augmentés très fortement la capacité de minage pour passer outre la difficulté actuelle, soit que le minage cesse afin de provoquer une baisse de la difficulté et miner ensuite quand ça a bien baissé.

    Hors c’est ce que l’on constate aujourd’hui : des frais élevés donc moins d’investissement donc le cours baisse (très fortement d’ailleurs), du coup par répercutions ceux qui mines ne sont plus rentable, donc arrêt du minage donc baisse de la difficulté.
    Hors quand le minage repartira, miner sera de nouveau un minimum rentable, donc les frais vont mécaniquement baisser hors si les frais baisses, investir dedans sera plus intéressant qu’actuellement donc les cours remonteront mécaniquement ; jusqu’à un nouveau point de rupture qui produira des frais tellement important qu’on aura encore la baisse du cours + minage non rentable avec donc arrêt du minage.

    Du coup pour éviter tout ce yoyo, soit il faut cesser les ASIC définitivement et rester sur du GPUs, ce qui fait qu’une fois la difficulté revenue à un niveau correcte pour des GPUs, sont augmentation ne se fera plus par bonds mais progressivement ; du coup le cours pourra se stabiliser voir augmenter et les frais diminuer.

    L’autre possibilité, c’est qu’il y ai une série d’ASIC qui sorte dès que la difficulté commence à être élevée par rapport au matos actuel et ce donc avant que le minage deviennent non rentable ce qui produit les problèmes de frais et par extension l’arrêt de l’investissement.

    C’est tout ça que l’on ne voit pas en général : toutes les répercutions de chaque chose. Les ASIC se répercutent sur la difficulté, la difficulté se répercute forcément sur les frais, les frais se répercutent sur l’investissement dans la crypto, et l’investissement se répercute sur le cours. Donc difficulté trop élevée = frais qui montent = minage non intéressant et idem sur l’investissement = baisse du cours car plus personne ne s’intéresse à la crypto.

    Oublions pas que le minage est une forme d’investissement, dans le sens où la plupart vont vendre les BTC minés contre d’autres cryptos ou des fiat ; c’est donc eux qui sont les premiers investisseurs du Bitcoin. Hors sans eux, pas de sécurisation du réseau et moins d’investissements, hors comme on l’a vu si on investit pas forcément le cours dégringole ce qui dissuade des personnes externes au minage d’investir justement ce qui crée une nouvelle dévaluation.

    Je sais pas si je suis clair dans mes explications.



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.