Penser (et taxer) le bitcoin comme de l’or