Jacques Favier devant la Mission d’information sur les cryptomonnaies