Article écrit à chaud et sans recul sur la situation (il est préférable d’attendre quelques mois pour tirer de telles conclusions). Ensuite on prend deux ou trois échecs en occultant les succès sans parler du mélange blockchain et cryptos. Si Les Echos se mettent à écrire de telles inepties, où va-t-on.