Transition difficile



  • Étant donné que le marché de l’échange monétaire est le monopole des banques depuis des décennies et que ces dernières en ont largement abusé, créant plus de marché (de demande) en augmentant la capacité des clients à dépenser (crédits). La transition vers un échange monétaire décentralisé pose la question du crédit. La philosophie du Bitcoin ou des cryptos en générale est basé sur l’échange paire à paire et cela induit que le “dépenseur” est en possession de la-dite monnaie qu’il veut dépenser. Mais aujourd’hui la masse d’argent virtuel, inexistant, la masse de crédit est telle qu’il n’est pas possible de passer directement à un échange décentralisé paire à paire.

    Comment cela va avancer?

    • Si les utilisateurs doivent passer vers une monnaie décentralisée, il devront transférer leurs actifs sur ce système, mais leurs crédits passeraient lentement sur ce système, le temps qu’ils soient remboursés et cela va créer par effet de levier de la pauvreté. La quantité d’argent passé en crypto ne sera pas égale à la quantité d’argent obtenue puisqu’il faut encore rembourser les banques de l’argent “virtuel” qu’elles ont déployé pendant des décennies.

    • Si les banques adoptent le système des cryptos, la philosophie même des cryptos meurt, car les banques feront à nouveau des crédits, mais en cryptos et là, elles pourront entrer dans un nouveau marché et créer à nouveau une offre supérieure à la demande, ce qui fut le déclencheur du bitcoin lors de la crise des “subprimes” (qui n’était rien d’autre qu’une inondation du marché avec des crédits accordés facilement).

    • Si la transition se fait brutalement, dans l’hypothèse d’une adoption massive et soudaine des cryptos, les banques perdent toutes les valeurs qu’elles possèdent puisque les utilisateurs transforment leurs actifs “fiat” en cryptos et là, c’est le drame ! La quantité de valeurs virtuelles (crédits) est telle que même les états ne pourront supporter les déficits bancaires. C’est une crise d’envergure et l’avènement des cryptos qui seront à ce moment là, le refuge pour les échanges monétaires.



  • @chris-chain Très intéressant comme sujet … malheureusement j’ai toujours eu du mal à me projeter dans le futur et je n’ai pas beaucoup de connaissance sur le monde bancaire.

    Mais personnellement je pense que la pire des transitions serait ton troisième point avec une adoption massive. Le système financier actuel n’est pas prêt à cela et je pense que ça pourrait avoir des conséquences lourdes pour les cryptos.


  • Etherian

    @chris-chain Si vous croyez que les cryptomonnaies vont mettre fin aux crédits vous vous trompez lourdement.



  • @distic
    Oui, autant je suis confiant pour les échanges quotidiens, autant le marché immobilier est un autre monde que la volatilité des cryptoassets aura du mal à convaincre. J’y suis personnellement confronté et lorsque l’on achète un bien immobilier “simple” on voit bien le cadenassage par tous les opérateurs du marché. Il n’y a qu’à Dubaï ou dans les villes de nouveaux riches que le BTC trouve une application et elle est très très très marginale.


  • Etherian

    @ubik2097 Ce que je voulais dire c’est que l’on peut aussi bien faire des crédits en cryptomonnaie (la preuve étant les ventes à découvert de BTC, qui sont bien des crédits de BTC).

    Ce qui contredit :

    La philosophie du Bitcoin ou des cryptos en générale est basé sur l’échange pair à pair et cela induit que le “dépenseur” est en possession de la-dite monnaie qu’il veut dépenser. Mais aujourd’hui la masse d’argent virtuel, inexistant, la masse de crédit est telle qu’il n’est pas possible de passer directement à un échange décentralisé paire à paire.



  • C’est sûr que les banques nous feront des crédits en cryptos. je dis simplement que cela va à l’encontre de la philosophie du concept et de ce pour quoi le Bitcoin a été créé.





  • @chris-chain a dit dans Transition difficile :

    C’est sûr que les banques nous feront des crédits en cryptos. je dis simplement que cela va à l’encontre de la philosophie du concept et de ce pour quoi le Bitcoin a été créé.

    Le concept a déjà était piétiné ( un peu) avec le ripple.
    De plus le pouvoir reste entre les mains des banques et des gouvernements qui feront tout pour le conserver
    J ai des grosses réserves sur une adoption massive ce qui me laisse penser qu on va parler de très long terme …

    Selon Jack Dorsey Le Bitcoin sera la principale monnaie mondiale dans 10 ans (source the times : https://www.thetimes.co.uk/article/bitcoin-will-become-the-worlds-single-currency-tech-chief-says-66slm0p6b)

    Vraiment j en doute… et je me demande toujours si les crypto enthousiastes ne font pas de la propagande à leur profit.
    Le changement oui, mais pas pour maintenant … ça nous laisse le temps de voir, et de s adapter.

    Bonne journée.


  • Etherian

    @chris-chain

    je dis simplement que cela va à l’encontre de la philosophie du concept et de ce pour quoi le Bitcoin a été créé.

    Je ne sais pas pourquoi le bitcoin a été créé, mais en tout cas comme sa technologie n’empêche absolument pas les crédits, c’est ridicule de croire qu’il va les empêcher.


  • Modérateur

    @distic

    désolé mais le crédit doit être entièrement assumé par la personne qui s’endette (en fiât) pour acheter du bitcoin.

    Bitcoin n’est en aucun cas responsable de la possible dette crée antérieurement. Tu ne peux pas avoir un solde de bitcoin négatif.
    Le seul “produit” ou actif bancaire ou tu peux négocier du bitcoin a perte se sont les contrats CFD mais dans se cas spécifique les bitcoin ne t’appartienne pas tu ne les possèdes pas. Bitcoin ne garanti pas la bonne utilisation de ces utilisateurs, donc je comprend pas pourquoi tu dis ça


  • Etherian

    @Ava77

    Tu ne peux pas avoir un solde de bitcoin négatif.

    Pas sur la blockchain, de même qu’on ne peut pas posséder un nombre négatif de pièces de monnaies. Mais on peut quand même signer des contrats qui disent “A donne 1BTC aujourd’hui à B (sur la chaîne) et B rend ensuite 0.1BTC par mois pendant 11 mois à A (sur la chaîne aussi).” Ce qui fait que sur la chaîne, vous avez un solde positif mais en réalité vous avez un solde négatif (de la même manière que quand vous faîtes un crédit, vous avez un solde positif sur votre compte mais en réalité vous avez un solde négatif).
    D’ailleurs, je pense que c’est le modèle économique de ETHLend d’utiliser la blockchain pour faire des crédits.



  • Je ne penses pas non plus que le crédit soit possible également, le tiers de confiance ( la banque ) te fait crédit grâce a l’argent que lui confie les gens ou a l’argent que la banque centrale veut bien lui allouer.
    Je pense que le crédit n’est pas adapté également au crypto, comment etre sur que la personne va bien me rembourser dans X mois, ou alors tu auras une plateforme qui fera office de tiers de confiance ( donc en gros un établissement bancaire)

    @distic a dit dans Transition difficile :

    de la même manière que quand vous faîtes un crédit, vous avez un solde positif sur votre compte mais en réalité vous avez un solde négatif

    Pour une banque ce sont juste un jeu d’écriture, elle prete un argent qu’elle ne possede pas.


  • Etherian

    @raniva

    Je ne pense pas non plus que le crédit soit possible également

    Dans ce cas, EthLend est une entreprise magique car elle réalise l’impossible tous les jours.

    comment être sûr que la personne va bien me rembourser dans X mois

    Et aujourd’hui, comment la banque peut-elle être sûre que vous allez rembourser ? Elle ne peut pas, mais si vous ne remboursez pas elle vous envoie un huissier et vous prend votre maison. Bitcoin ne va pas magiquement repousser les huissiers.

    Pour une banque c’est juste un jeu d’écriture, elle prête un argent qu’elle ne possède pas.

    La banque sert d’intermédiaire. Elle emprunte à A pour prêter à B. Elle peut faire la même chose avec des bitcoins, ça ne change absolument rien.

    En fait, vous devez comprendre qu’il y a deux concepts différents :

    1 - la monnaie comme objet physique (or, pièces de monnaie) ou comme donnée informatique (cryptomonnaies).

    2 - la monnaie comme unité de valeur.

    Quand vous dites que le nombre de bitcoins possédés par quelqu’un est toujours positif, vous utilisez le sens 1. De la même manière, l’or possédé par une personne donnée est toujours positif (c’est un objet physique, on ne peut pas en avoir un nombre négatif).

    Cependant, quand on fait des crédits, on utilise le sens 2 d’unité monétaire. Dans ce sens, on peut parler d’un solde négatif. Un autre exemple est qu’il n’y a qu’environ 20 millions de bitcoins en circulations. Pourtant, certains Etats peuvent posséder plus de 200 milliards d’euros et donc d’une certaine manière on peut dire qu’ils possèdent plus de 20 millions de bitcoins, mais c’est seulement au sens 2. Je ne sais pas si je suis clair.



  • @distic a dit dans Transition difficile :

    @raniva

    Je ne pense pas non plus que le crédit soit possible également

    Dans ce cas, EthLend est une entreprise magique car elle réalise l’impossible tous les jours.

    Disons que je ne connaissais pas, je viens de regarder ,apparement tout leur tokens sont deja en circulation, comment ils vont pouvoir emettre d’autre jetons pour creer des credits de plus en plus grandissant sans faire baisser le cours des leurs ?
    Des sociétés qui font l’impossible pendant 2/3 ans c’est courant en crypto…sur le long terme faut voir.

    Et aujourd’hui, comment la banque peut-elle être sûre que vous allez rembourser ? Elle ne peut pas, mais si vous ne remboursez pas elle vous envoie un huissier et vous prend votre maison. Bitcoin ne va pas magiquement repousser les huissiers.

    Un huissier francais ne peut agir qu’en France, la crypto n’est pas nationale, comment saisir les biens d’un étranger ?! la léigislation n’est pas la meme partout dans le monde donc le bitcoin repousse pour le moment les huissiers.

    La banque sert d’intermédiaire. Elle emprunte à A pour prêter à B. Elle peut faire la même chose avec des bitcoins, ça ne change absolument rien.

    La banque emprunte à la banque centrale, et elle prete ensuite ce qu’elle veut (plus ou moins)
    Rien à voir justement .Il y a une tres bonne vidéo sur youtue , https://www.youtube.com/watch?v=syAkdb_TDyo sur la création et l’utilisation de la monnaie par les banques, tres instructif, vous verrez qu’une banque ne sert pas juste d’intermédiaire.elle peut preter a A et B aussi.

    Cependant, quand on fait des crédits, on utilise le sens 2 d’unité monétaire. Dans ce sens, on peut parler d’un solde négatif. Un autre exemple est qu’il n’y a qu’environ 20 millions de bitcoins en circulations. Pourtant, certains Etats peuvent posséder plus de 200 milliards d’euros et donc d’une certaine manière on peut dire qu’ils possèdent plus de 20 millions de bitcoins, mais c’est seulement au sens 2. Je ne sais pas si je suis clair.

    Non pas clair du tout lol, les états peuvent posséder 200 Milliards ca ne permet pas de dire qu’il possede 20 millions de bitcoin, en aucun cas.D’un coté vous avez des euros/dollars , de l’autre de la crypto.pour moi la crypto n’est pas des euros, j’espere la voir continuer et ne devoir utiliser que ca dans le futur, ne plus dépendre de ses crevards de banquiers 🙂


  • Etherian

    @raniva

    Si vous êtes si sûr de ce que vous racontez, nous n’avons qu’à attendre et nous verrons bien. Si votre idéologie vous empêche de voir la vérité en face, il n’y a pas grand chose que je puisse faire de plus.



  • @distic a dit dans Transition difficile :

    . Si votre idéologie vous empêche de voir la vérité en face,

    Mon idéologie serait de ne plus avoir a faire a une banque pour moi! je n’ oblige personne
    Après , j émet juste un doute sur le faite de pouvoir créer un crédit en crypto, comment faire confiance sur un futur remboursement, je ne suis pas contre vu que ça pourra servir ,je ne comprend juste pas comment c est faisable,
    Utiliser la blockchain comme support pour les crédits ou autres , oui bien sûr, la technologie de la blockchain devrait trouver des tas d applications à venir.

    Ce n’etait pas une réponse fermé mais ouverte .



  • C’est bien le problème que je soulève.

    Rêve Évolution Révolution …

    Je suis comme @ravina et beaucoup d’autres; ce qui nous intéresse dans les cryptomonnaies, c’est de se passer de banque.
    L’effort est considérable, comme en Islande ou la majorité des gens sont revenus à un style de vie plus simple. Ils ont été envahi de crédits pour acheter tout et n’importe quoi. De là, ils se sont retrouvé avec une dette record qui avoisinait 100€ par habitant et par mois pendant une vingtaine d’année. Ils ont fait le break avec les banques, mais c’est beaucoup plus facile pour un pays qui compte 300.000 habitants.

    Pour en revenir à un absolu, les banques ne cesseront pas les crédits, d’une part, parce qu’ils sont essentiels au fonctionnement de notre société (très peu de personnes sont capable de sortir les fonds nécessaires pour un projet) et d’autre part, le crédit permet de faire évoluer nos entreprises et notre société.
    Mais je suis pour une guerre aux crédits “inutiles”. Un crédit immobilier, un crédit automobile, je ne suis pas contre, mais les crédits à la consommation et le fait de dévaluer précocement les biens pour en vendre plus sont les effets pervers du crédit. Il en va de même avec la loi Rotschild imposant aux collectivité de faire appel à des groupes privés pour leurs emprunts à des taux hallucinants, alors qu’elles empruntaient auparavant à la Banque de France à des taux minimales voir nulles.

    C’est peut-être là qu’un système ou l’on ne dépense que ce qu’on a, aurait des effets vertueux. Mon utopie quant aux cryptomonnaies, c’est qu’elles puissent changer notre façon de consommer et de revenir à une consommation raisonnable de ce qu’on a vraiment besoin en fonction de ce que l’on a.

    Concrètement

    On aura des crédits en cryptos, c’est sûre. Les banques feront office de tiers de confiance en possédant des cryptos. A voir après si les banques centrales gèrent les cryptos, elles seront capables de nous vendre du vent comme elles le font depuis un bout de temps.
    Les cryptos ne sont pas un tour de magie. Elles deviendront ce que nous en feront.



  • @distic a dit dans Transition difficile :

    de même qu’on ne peut pas posséder un nombre négatif de pièces de monnaies.

    C est aussi la où tu te trompes, avec les banques , j entend des tas de personnes au boulot qui me dise au début du mois que la paye est deja bouffé…ils ont pourtant encore de l argent sur eux, c est bien un nombre négatif car il vivent ensuite grâce à un crédit à la conso souvent, donc ils sont en monnaie négative
    .le bitcoin ne le permet pas, c est le crédit qui permet de vivre en étant dans le négatif.
    Tu mélange monnaie et jeu d ecriture



  • @raniva
    Et en général, ils repoussent cela ad vitam aeternam. C’est une facilité de caisse permanente !


  • Etherian

    @chris-chain

    L’effort est considérable, comme en Islande ou la majorité des gens sont revenus à un style de vie plus simple. Ils ont été envahi de crédits pour acheter tout et n’importe quoi. De là, ils se sont retrouvé avec une dette record qui avoisinait 100€ par habitant et par mois pendant une vingtaine d’année. Ils ont fait le break avec les banques, mais c’est beaucoup plus facile pour un pays qui compte 300.000 habitants.

    Et tout ça sans cryptomonnaie. Comme quoi ça n’a rien à voir.

    j entend des tas de personnes au boulot qui me dise au début du mois que la paye est deja bouffé…ils ont pourtant encore de l argent sur eux, c est bien un nombre négatif car il vivent ensuite grâce à un crédit à la conso souvent, donc ils sont en monnaie négative

    Il y a une différence entre le solde et le nombre de pièces physiques que vous possédez. C’est ce que je me tue à vous dire.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.