La Pastorale, une cryptomonnaie d’un nouveau genre



  • La Pastorale, une cryptomonnaie d’un nouveau genre
    Le Lyonnais Stéphane Bregeon a créé une cryptomonnaie indexée sur le coût de 24 heures de vie en maison de retraite

    « Les gens sont obnubilés par les contrats d’assurance vie pour gérer leur succession mais ne pensent pas à la fin de vie, de leur vie… ». C’est en partant de ce constat que Stéphane Bregeon, la cinquantaine, a décidé de se lancer dans l’aventure de la Pastorale (1) , une cryptomonnaie différente.

    « Deux ans que je suis dessus, sur mes fonds propres », glisse cet ancien directeur financier de Colas (groupe Bouygues), Lyonnais depuis 2004, qui a fait ensuite de la gestion de patrimoine. « Pendant mes études de gestion, mon père a fait faillite, il est tombé malade et a dû être amputé. À 83 ans, il a dû partir en maison de retraite. Sans argent, ce sont ses enfants qui ont payé. Ce qui était terrible pour lui. En un mois, il est parti ». Comme un déclic.

    Alors qu’il porte un œil attentif aux cryptomonnaies depuis la crise bancaire de 2009, s’inquiétant pour le sort du système monétaire traditionnel, il projette la création de la Pastorale, une crypto étalonnée sur un actif physique. La valeur d’une unité représente 24 heures de vie en maison de retraite.
    Mise à prix : 87,18 €

    « C’est le principe du compte épargne temps : on achète des jours de vie en maison de retraite et on se constitue un capital », précise le créateur. « Aujourd’hui, comment les gens s’occupent de la fin de vie ? Certains investissent dans un appartement en maison de retraite mais tout dépend de la qualité du gestionnaire, des locataires. Ou alors, ils font un contrat d’assurance vie ». Suffisant ? Les statistiques montrent que la dépendance augmente fortement à partir de 83 ans et que la durée moyenne d’un séjour en maison de retraite est de 3 ans, pour un coût global moyen de 105 000 €.

    Bientôt disponible sur les plateformes ayant un agrément de l’AMF (Bitstamp, Coinbase, Coinhouse, Kraken…), la Pastorale, elle, entrera sur le marché avec un prix de 87,18 €, qui sera remis à jour chaque année. Fonctionnant sur les protocoles Bitcoin et Ethereum, elle permettra, selon son créateur, de s’écarter des monnaies traditionnelles tout en se détachant de la volatilité des cryptomonnaies. La masse monétaire, calculée grâce aux chiffres de la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie), en combinant le nombre de places, la durée et le taux d’épargne moyen, s’établit à 2,6 milliards d’unités. « C’est conséquent », glisse le quinquagénaire, conscient de s’être lancé dans l’aventure d’une vie.

    (1) Selon son créateur, le nom fait référence à un thème littéraire datant de l’Antiquité qui promeut une harmonie entre l’homme et la nature.

    On achète des jours de vie en maison de retraite et on se constitue un capital.

    Stéphane Bregeon



  • @hdmm Très très intéressant ! Un lien vers un site, l’article ou autre ?
    Et du coup nous sommes d’accord que le prix ne variera pas selon l’offre et la demande mais uniquement selon le prix d’une journée en maison de retraite ?


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.