Le FMI persiste et signe : la cryptoïsation représente un danger pour les pays émergents