Qu'est-ce qu'une "attaque des 51%" ?



  • Principe

    Si une entité (pool ou mineur) contrôle plus de 50% de la puissance totale du réseau, elle peut alors être en mesure d’exclure des transactions et/ou d’en modifier l’ordre1 pendant toute la durée de l’attaque. En effet, tant qu’il possède plus de 50% de la puissance de calcul du réseau, l’attaquant peut construire secrètement une chaîne plus longue que celle produite par le reste du réseau. Une fois rendue publique, et conformément au protocole qui impose de choisir la chaîne la plus longue2 (pour être plus précis, la difficulté est prise en compte dans le calcul de la “longueur” de la chaîne3), la chaîne de l’attaquant prend alors la place de celle constituée par les mineurs honnêtes.

    Lire la suite dans les Dossiers de CryptoFR

    Article rédigée conjointement par :

    Crypto noob but I try to fix it

    1


  • Je me permets juste de coller ici le “Principe” de l’attaque 51% (premier paragraphe de ton article), ça donnera envie à plus de monde d’ouvrir ton lien et d’en lire l’intégralité ! Car juste comme ça, ceux qui connaissent le moins n’auront aucune idée de l’importance de ton post

    Principe d’une attaque 51% :

    Si une entité (pool ou mineur) contrôle plus de 50% de la puissance totale du réseau, elle peut alors être en mesure d’exclure des transactions et/ou d’en modifier l’ordre1 pendant toute la durée de l’attaque. En effet, tant qu’il possède plus de 50% de la puissance de calcul du réseau, l’attaquant peut construire secrètement une chaîne plus longue que celle produite par le reste du réseau. Une fois rendue publique, et conformément au protocole qui impose de choisir la chaîne la plus longue2 (pour être plus précis, la difficulté est prise en compte dans le calcul de la “longueur” de la chaîne3), la chaîne de l’attaquant prend alors la place de celle constituée par les mineurs honnêtes

    Hasheur Bitcoin Youtube Chan : https://www.youtube.com/hasheur/

    0


  • @Hasheur le début a été ajouté au post


Se connecter pour répondre