[Presse] bEaUx ArTs ● L’art, l’Afrique et la blockchain


  • Modérateur

    [ bEaUx ArTs ⎟ Édition de septembre 2019 ⎟ Page 140 ]

    L’art, l’Afrique et la blockchain

    Alors que le marché de l’art africain explose, la technologie de la blockchain pourrait permettre aux artistes de mieux faire valoir leurs droits. Explications. Par Stéphane Brabant, avocat.

    Extrait La protection des droits des artistes dépend largement du cadre législatif, de son application et de son respect par les tiers. En découlent les difficultés de nombreux artistes liés à l’Afrique, qui ne parviennent pas à vivre de leur art malgré la richesse de leur talent créatif et surtout le nouvel intérêt que leur porte le marché de l’art international. (…) La blockchain pourrait répondre à certaines de ces préoccupations. (…) Côté acquéreurs, la blockchain permettrait de remédier aux asymétries d’informations qui jouent souvent à leur détriment lors des transactions. Quant aux artistes, ils verraient leurs droits d’auteur mieux respectés, en étant informés chaque fois qu’une des leurs œuvres est revendue. Enfin, la blockchain pourrait venir en soutien aux plasticiens privés du bénéfice du droit de suite à travers l’application du Smart Contract (…).

    brx.jpg

    © Tous droits réservés

 

A voir également

  • 1
  • 2
  • 4
  • 22
  • 1